Salah s'en prend à la Fédération égyptienne à cause de droits d'image

La Fédération égyptienne a utilisé l'image de l'attaquant sur un avion à côté de sponsors dont WE, un opérateur de téléphonie mobile. Or, Salah est partenaire de Vodafone…

Mohamed Salah est particulièrement mécontent. L'ailier égyptien de Liverpool a publié un tweet envers sa Fédération dimanche. En cause, l'utilisation de son image sur l'avion des Pharaons au côté de divers sponsors dont WE, opérateur de téléphonie mobile. Problème, Salah est partenaire d'un concurrent: Vodafone. «Malheureusement la façon dont tout cela est géré est une grosse insulte envers moi. J'espérais que ça se réglerait de façon plus classe», a déclaré le meilleur buteur européen de la saison (43 buts toutes compétitions confondues).

Pire, selon Mootaz Chehade, journaliste pour le site Almustaqbal, le contrat de Salah avec Vodafone inclut «une clause obligeant le joueur à payer 100 millions de livres égyptiennes (4,6 M€) en cas d'utilisation de son image par tout autre opérateur de téléphonie mobile». Le comble est que le journaliste explique que la Fédération refuse de payer cette somme d'argent.

Ramy Abbas, agent et avocat du footballeur, a également exprimé son mécontentement sur Twitter: «Nous avons un problème très sérieux avec la Fédération égyptienne de football.» Avant d'ajouter: «Toute utilisation non autorisée des droits d'image doit être sévèrement punie. Toutes les options sont sur la table.»

«Nous n'avons pas été contactés pour résoudre ce problème! Rien! Quel est le plan?! Nous voyons juste de plus en plus de panneaux d'affichage et d'annonces qui font surface et que nous n'avons jamais autorisés. Quel effet pensent-ils que cela a? Un bon?! Mais le temps presse... Ils n'ont pas l'air intéressés, pas l'air de s'en soucier», a t-il conclu. Salah risque par ailleurs trois matchs de suspension après un coup de coude qu'il a donné à un joueur samedi lors du match de premier League Liverpool-Stoke (0-0).

 

Le Figaro

Commentaires