Portée par Belotti, l'Italie s'amuse contre le Liechtenstein et conserve la tête de son groupe

 

L'Italie s'est amusée contre le Liechtenstein (4-0), grâce à un Andrea Belotti omniprésent, et conserve la tête du groupe G.

Malgré son arcade ouverte, Belotti a porté l'Italie avec deux buts et une passe décisive. 

L'issue du déplacement de l'Italie au Liechtenstein ne faisait guère de doutes, et comme prévu, la Nazionale s'est amusée à Vaduz (4-0), pour conserver la tête du groupe G. Le duo Belotti-Immobile, aligné en attaque, s'est engouffré systématiquement dans les larges espaces laissés par la défense adverse. Immobile a manqué l'ouverture en voyant son lob passer à côté (4e), et c'est finalement Belotti qui a lancé les partenaires de Marco Verratti. L'attaquant du Torino (22 ans) a prolongé une tête de Romagnoli (21 ans), pour un but 100% nouvelle génération italienne. Dans la foulée, Belotti s'est mué passeur décisif, avec une déviation de la tête parfaite pour Immobile (12e).

L'Italie muette après la pause

Après son but et sa déviation, le buteur du Toro a toutefois connu un coup d'arrêt, avec une arcade ouverte à la suite d'un choc tête contre tête avec un défenseur du Liechtenstein. Pas de quoi freiner l'Italie. Candreva, malheureux sur une frappe (15e), a marqué à son tour, après un rush de De Sciglio, sans opposition ou presque côté gauche (32e). Belotti a cru inscrire un doublé (43e), mais son but a été aligné pour un hors-jeu. Une poignée de secondes plus tard, Belotti l'a finalement réussi, avec un ballon glissé entre les jambes du gardien (44e). Il a même frôlé le triplé, sur un centre du nouvel entrant Insigne (72e). Les entrées de Zaza (qui a manqué deux grosses occasions) et d'Eder n'ont rien changé, et la Nazionale s'est contentée de tenir son large avantage. L'Espagne, elle, l'avait emporté 8-0 face à ce même adversaire...

10884

L'Italie n'avait plus inscrit quatre buts en première période depuis près de 30 ans, 10884 jours exactement. La Nazionale s'était imposée contre Malte (5-0) le 24 janvier 1987, et avait inscrit l'ensemble de ses buts en première mi-temps. Les buteurs s'appelaient Bagni, Bergomi, Altobelli (X2) et Vialli.

Commentaires