Nico Rosberg, de champion du monde à jeune retraité

 

À peine auréolé du titre de champion du monde, Nico Rosberg a supris son monde en annonçant sa retraite sportive, à 31 ans seulement. Retour sur une carrière et une décision surprenantes.

1. Une enfance dans la course 
Comme la plupart des pilotes, Nico Rosberg a commencé à tâter du volant sur une piste de karting. Le jeune allemand gravira les échelons du karting avec un titre de vice-champion d'Europe derrière un certain... Lewis Hamilton. Avec le soutien de son père Keke Rosberg, ex-pilote F1, qui le fait rouler dans l'écurie familiale tout simplement appelée "Team Rosberg". Les liens de son père avec Williams lui permettent aussi d'effectuer des tests avec l'écurie 1 à 17 ans à peine, comme Nelsinho Piquet, autre fils de. Les étiquettes ont la vie dure et le jeune pilote est rapidement catalogué, d'autant que ses résultats en Formule 3000 ne sont pas folichons. Le natif de Wiesbaden sera plus à l'aise dans la toute nouvelle catégorie des GP2 Series, en décrochant le titre pour sa première, devant Heikki Kovalainen, futur pilote Renault et McLaren. 

2. Des équipiers encombrants 
Titularisé chez Williams F1, Nico Rosberg apprend son métier auprès de Mark Webber, inscrivant même 4 points et réalisant le meilleur tour de course pour son premier GP, un record de précocité à l'époque. Passé chez Mercedes en 2010 après le rachat de Brawn, l'écurie allemande sort... Michael Schumacher de sa retraite. On pense le jeune minot pris à froid avec le septuple champion du monde dans les pattes mais Rosberg dominera son illustre aîné les trois saisons de leur collaboration. Nico Rosberg peut enfin être le numéro 1 de son écurie... mais il retrouve son ancien rival du karting en la personne de Lewis Hamilton. L'Anglais dame le pion à l'Allemand trois saisons de suite pour deux titres de champion du monde! Trop sage, pas assez agressif, celui qui était parfois surnommé Britney Spears semble en-dessous de son coéquipier. Jusqu'à cette année.   

3. Le deuxième fils de champion du monde 
La saison 2016 a enfin souri à Nico Rosberg qui décroche son premier titre de champion du monde comme son père Keke Rosberg en 1982. Après Damon Hill, Nico Rosberg est le deuxième fils de champion du monde à décrocher le titre suprême. Si son père est lui finlandais, l'Allemand a décidé de prendre la nationalité de sa mère. Les mauvaises langues diront que c'est plus Lewis Hamilton qui a perdu le titre, victime de problèmes mécaniques, que Rosberg qui a gagné le sien. Peu importe pour lui, le rêve de toute une vie a été réalisé.

4. Une retraite au sommet 
Moins d'une semaine après avoir été titré, Nico Rosberg a annoncé mettre un terme à sa carrière avec effet immédiat. Ce n'est pas le premier à avoir pris sa retraite en étant champion du monde en titre. Le premier, Mike Hawthorn, range sa monoplace après son titre en 1958, n'éprouvant plus de plaisir à conduire et souffrant de problème de santé. Sa retraite sera de courte durée, l'Américain se tuant quelques mois plus tard sur une route de campagne au volant de sa Jaguar. Pour Jackie Stewart, triple champion du monde, c'est encore autre chose. L'Ecossais, célèbre pour sa casquette à carreaux, vivait à une époque où les pilotes tombaient sur les circuits comme des mouches. A l'aube de la saison 1973, Stewart avait décidé de prendre sa retraite, craignant pour sa vie. Accablé par le décès de son coéquipier français François Cevert, il ne s'alignera pas pour le dernier GP de la saison, décrochant tout de même son troisième et dernier titre de champion du monde. Enfin, Alain Prost prit sa retraite après son titre de 1993. Epuisé par une saison où il ne fut pas épargné par la concurrence et les critiques, le Professeur préféra prendre sa retraite plutôt que d'être à nouveau associé à Ayrton Senna chez Williams, qui se tuera lors de son troisième GP à Saint-Marin.   

5. 31 ans, trop tôt pour partir? 
"J'ai grimpé ma montagne. Je suis au sommet, donc je le sens bien". C'est par ces mots que Nico Rosberg a annoncé sa retraite sur sa page Facebook, estimant faire trop de sacrifices pour sa famille et ne supportant pas la pression liée à son titre et son sport. Comme Casey Stoner en moto GP. A 31 ans seulement et après 11 saisons dans la catégorie reine, l'Allemand est-il parti trop vite? Au top physiquement et derrière au volant depuis son plus jeune âge, Nico Rosberg pourra-t-il rester longtemps hors des circuits? Ou reviendra-t-il dans le grand cirque, comme son ancien équipier Michael Schumacher?

Commentaires