Ligue des champions: Liverpool chute sur le terrain de la Roma mais rejoint le Real Madrid en finale

Après une bonne entame, Liverpool a perdu à Rome (4-2) mais a conservé son avance ce mercredi, en demi-finale de la retour de la Ligue des champions, après son festival de l'aller (5-2). Les Reds de Salah défieront le Real Madrid en finale à Kiev le 26 mai.

Le match : 4-2

Dans une édition de la Ligue des champions totalement folle, ce Roma-Liverpool a encore été mémorable. Après leur démonstration à Anfield la semaine dernière (5-2), les Reds n'ont pas forcé leur talent dans un stadio Olimpico qui se voulait bouillant, assurant leur qualification en marquant deux buts dans la première demi-heure. Les Romains, avec le coeur, ont finalement réussi à s'imposer, mais ont réagi trop tard (4-2). Pour sa première finale de C1 depuis 2007, Liverpool et son incroyable trio Salah-Firminho-Mané tentera de faire exploser la défense du Real Madrid le 26 mai à Kiev.

Le film du match

Après sa remontée dingue contre le Barça en quarts (1-4, 3-0), la Roma n'a pas refait le coup. Elle n'avait pas concédé de but cette saison à domicile en C1 ? Sadio Mané a mis fin à cette invincibilité après neuf minutes de jeu seulement. Le Sénégalais a exploité une passe dans un timing idéal de Firmino (9e). Les Romains ont eu un bref moment d'espoir six minutes après, quand Liverpool les a remis dans le match sur un but gag, avec le dégagement de Lovren sur la tête d'un Milner buteur contre son camp (15e). Outre son trio d'attaque, Liverpool a pu compter sur la domination de son milieu, face à une formation italienne bien démunie sans Strootman. Georginio Wijnaldum a vite remis les Reds devant en marquant de près sur un corner où il a hérité du ballon après un duel aérien musclé entre Dzeko et Van Dijk (25e).

 

Obligés de marquer quatre fois pour espérer se qualifier, les Romains n'ont pas réussi à rattraper leur retard avant la mi-temps, malgré une belle inspiration d'El Shaarawy (voir par ailleurs). C'est finalement Edin Dzeko qui a remis un peu de piquant (52e), en reprenant un tir d'El Shaarawy repoussé par Alisson, pour son 5e but lors des cinq derniers matches de C1. Pour jouer son va-tout, Di Francesco est passé à un 4-4-2 très offensif avec l'entrée d'Under à la 53e minute. Le penalty réclamé par la Louve pour une main d'Alexander-Arnold sur un tir d'Under n'a pas été sifflé (60e), et plusieurs situations devraient faire bondir les médias italiens. Comme face à Manchester City au tour précédent, Liverpool a su se faire violence pour défendre, avec un Karius bien présent. Le doublé de Nainggolan est arrivé trop tard (86e, 94e) pour une deuxième remontada.

40Liverpool a marqué 40 buts cette saison en Ligue des champions (hors tour préliminaire). Le record de buts sur une saison de C1 est détenu par le Real Madrid en 2013-2014 (41). La bande de Klopp peut espérer le battre en finale.

Le fait : le poteau d'El Shaarawy

Menée 2-1 après 25 minutes, la Roma a eu une grosse occasion pour revenir à égalité avant la mi-temps (35e), ce qui lui aurait permis de revenir plus tôt dans le match et d'augmenter ainsi le volume de l'Olimpico. Titulaire, contrairement au match aller, Stephan El Shaarawy a failli marquer un but mémorable d'une frappe enroulée du droit à l'angle de la surface côté gauche, après avoir déposé Milner. Mais son tir brossé a heurté le poteau gauche de Karius. Avec 2-2 à la 35e, la physionomie aurait pu être totalement différente.

Le joueur : Nainggolan s'est réveillé trop tard

Soirée contrastée pour Radja Nainggolan. Le Belge a commencé péniblement, en précipitant l'ouverture du score de Liverpool avec une mauvaise passe sous le pressing de Milner, qui a permis à Firmino de s'échapper pour servir Mané. Plus présent en seconde période, où il a dû se démultiplier après le passage en 4-4-2, il a signé un doublé en fin de match, insuffisant pour la qualification. Il a marqué un but superbe d'une frappe sans contrôle des 20 mètres (86e). Il a ensuite signé le quatrième but romain sur penalty (94e). Son seul tort ? Ne pas être allé chercher le ballon dans le but de Karius pour grapiller des secondes d'espoir.

8 - Liverpool a rejoint sa 8e finale de C1. Les Reds en ont gagné 5.

Commentaires