La Belgique a cédé dans le troisième quart

 

Les Belgians Lions ont commencé leur campagne de qualification pour la Coupe du Monde 2019 par une défaite face à l'équipe de France (59-70), malgré une avance de treize points à la mi-temps. Même sans leurs stars et en jouant parfois très mal, les Bleus se sont tout de même imposés.

Il n'y a pas qu'à Lille que la Belgique affrontait la France. Même si les supporters étaient bien moins nombreux à Anvers, ils ont poussé les Belgians Lions face aux Bleus après avoir célébré Axel Hervelle, qui vient de prendre sa retraite internationale. 

Avec ou sans ses stars NBA et d'Euroleague, la France reste tout de même un gros morceau dans la phase de qualificationspour la Coupe du Monde 2019. Les Belges ont pourtant crânement joué leur chance dès l'entame de match en prenant à la gorge les Français grâce à leur intensité défensive. Côté français, le manque de cohésion était frappant dans un groupe qui se découvre encore. 

Le premier quart est bouclé sur le score de 15-13 en faveur de la Belgique mais c'est surtout dans le deuxième quart que les locaux vont faire une première différence. Les Bleus connaissent un long passage à vide et les Lionsprendront jusqu'à 13 points d'écart, sous les coups de butoir de Retin Obasohan notamment. A la mi-temps, la Belgique mène 38-25! Au retour des vestaires, on prend les mêmes et on recommence... enfin presque, car ce sont les hommes de Vincent Collet qui posent des problèmes à l'attaque belge. La défense française, bien plus présente, empêche les Belges de développer leur jeu. Il faut même attendre six minutes avant que les Belges, sur un tir primé de Retin Obasohan, marque enfin. Entre-temps, la France a placé un 12-0 et reprends l'avantage pour la première fois (38-39). Le mal était fait et le momentum avait changé, la Belgique perdant ce troisième quart 8-23. 

Deux points d'avance à l'entame de la dernière période (46-48), c'est un chassé-croisé qui attend les spectateurs de la Lotto Arena. Si les hommes d'Eddy Casteels n'abandonnent pas, le chemin vers l'anneau devient de plus en plus compliqué et les Bleus prendront une avance grâce aux tirs primés d'Edwin Jackson. Onze points avec moins de trois minutes à jouer, la messe est déjà dite pour la Belgique qui s'incline face à des Français qui ont alterné le bon mais aussi le très mauvais.

Commentaires