JO 2016: Le Kenya s’adjuge l’or et le bronze au 3000 m steeple

 

 

Quatrième de la course, l’athlète français Mahiedine Mekhissi-Benabbad a toutefois annoncé  qu’il allait porter réclamation contre le Kényan Ezekiel Kemboi, qui aurait selon lui mordu à l’intérieur de la piste :

«J’ai vu Kemboi faire du chemin en moins. Il a coupé le virage. Quand on fait du chemin en moins, ce n’est pas du 3000m steeple, a affirmé le Français. Je pense que naturellement, il est éliminé. Et que je termine troisième. Maintenant on attend de voir si la réclamation va être acceptée. En tout cas, c’est le règlement.»

Le Kenya revient de loin

En attendant, ces deux distinctions kényanes seront certainement dûment célébrées quand on sait qu’il y a quelques mois, la Fédération internationale d’athlétisme avait menacé d’exclure le Kenya des Jeux olympiques de Rio si le pays ne respectait pas les règles de l’Agence mondiale antidopage.

Sans oublier que le 12 août dernier, le manager de l’équipe d’athlétisme kényane, Michael Rotich, accusé de corruption en lien avec du dopage, a été suspendu à titre provisoire par la commission d’éthique de la Fédération internationale d’athlétisme.

Jeunesse et expérience

A seulement 21 ans, Conseslus Kipruto compte déjà deux médailles d’argent aux Mondiaux, en 2013 et 2015, chaque fois derrière son chef de file Kemboi. Le nouveau phénomène des barrières a été champion du monde cadets sur 2000 m steeple, en 2011 à Lille, puis juniors l’année suivante à Barcelone.

Kemboi, 34 ans, est la légende de la discipline : double champion olympique (2004, 2012) et quatre fois en or aux Mondiaux (2009, 2011, 2013, 2015). Le Kenya s’est offert tous les titres olympiques de la discipline chez les messieurs depuis 1984.

Commentaires