Grâce à Balotelli, Nice creuse l'écart avec le PSG

 

Nice a conforté sa place de leader de la L1 en battant Dijon (2-1) grâce à un doublé de son buteur italien Mario Balotelli, dimanche après-midi lors de la 18e journée. Les Niçois possèdent quatre longueurs d'avance sur Monaco (2e) avant son match contre Lyon en soirée, et sept points de plus que le PSG (3e), qui s'était enfoncé dans la crise samedi en s'inclinant à Guingamp (2-1).

En cas de défaite monégasque, Nice serait sacré champion d'automne dès ce dimanche soir et avant même la 19e journée, récupérant ainsi un titre honorifique qui distingue le club classé premier à l'issue de la phase aller. Dijon en revanche, en enchaînant un huitième match consécutif sans victoire, glisse à la 18e place (barragiste). 

Les Bourguignons ont été dépassés au classement par Caen qui a écrasé Metz (3-0) dans un match qui avait été reporté de samedi à dimanche en raison du brouillard. Dans un stade de Nice bondé qui a chaleureusement salué l'excellente demi-saison de son équipe, Balotelli a été le grand artisan de la victoire du Gym en inscrivant deux buts, un penalty (32e) puis une déviation en position de hors-jeu après un bon travail d'Arnaud Souquet (50e), alors que Julio Tavares avait égalisé, lui aussi sur penalty (37e). 

8 buts en 8 matches
Titularisé pour la première fois en L1 depuis cinq semaines, l'enfant terrible du foot italien en est désormais à 8 buts en 8 matches joués dans le championnat de France. Alassane Plea, le meilleur buteur niçois (10 réalisations), s'est moins mis en valeur, même s'il a trouvé la barre en fin de partie (87e), peu avant l'expulsion du capitaine dijonnais Cédric Varrault (89e). 

Les hommes de Lucien Favre, qui avaient tenu la dragée haute au PSG en signant un nul heureux 2-2 au Parc des Princes le dimanche précédent, ont donc bien surmonté leur élimination en Coupe de la Ligue mercredi à Bordeaux (3-2), où ils retourneront mercredi prochain pour leur dernier match de l'année civile.

Commentaires