CM 2018: Le Sénégal éliminé par la “Fièvre Jaune”

Comme les autres nations africaines, le Sénégal est éliminé dès la phase de poules après sa défaite contre la Colombie (1-0). Une cruelle désillusion pour les Lions de la Téranga.

L'essentiel

Que c'est dur pour les Sénégalais. Bien partis pour se qualifier pour les huitièmes de finale avant le dernier match, les Lions de la Téranga ont été battus par la Colombie (1-0), jeudi à Samara. Ce résultat, combiné à la défaite du Japon face à la Pologne (1-0), élimine les hommes d'Aliou Cissé, seulement troisièmes du groupe H. La Colombie et le Japon continuent l'aventure en Russie mais il n'y aura donc aucune équipe africaine en huitièmes.

Le point à la fin du match : c'est fini ! Cruelle désillusion pour le Sénégal, éliminé comme les autres nations africaines après cette défaite 1-0 contre la Colombie ! Les Cafeteros terminent premiers du groupe devant le Japon, battu par la Pologne (1-0). Les Lions de la Téranga finissent troisièmes à égalité de points avec le Japon, mais sont sortis pour deux cartons jaunes de trop. Les deux équipes ont en tout cas offert un très beau spectacle.

Le point à la 85e minute : Les Sénégalais donnent tout pour revenir ! Mbaye Niang à deux reprises (77e et 78e) force Ospina à la parade. Sadio Mané a également haussé son niveau de jeu et sème la zizanie dans la défense des Cafeteros. Mais les Colombiens n'ont pas craqué. A noter que, pour l'instant, le Sénégal est éliminé à la différence de… cartons ! Ils ont pris deux cartons jaunes de plus que les Japonais.

Le point à la 75e minute : BUT pour la Colombie !!! La délivrance pour les dizaines de milliers de Colombiens présents dans le stade. Sur un corner de la gauche du but vers la droite, Yerry Mina, déjà buteur contre le Japon, s'élève plus haut que tout le monde et, de la tête,  catapulte le ballon dans les filets (74e) ! La Colombie est virtuellement qualifiée mais le Sénégal est éliminé. Avant cela, Youssouf Sabaly, le latéral gauche sénégalais est sorti sur blessure après être mal retombé sur un duel avec Falcao (74e).

Le point à la 65e minute : Le match s'emballe mais pas d'occasion de but franche pour l'instant. Les deux équipes sont lancées dans une séquence d'attaque-défense débridée. Le trio Mané-Niang-Sarr fait beaucoup de mal à la défense colombienne. Mais de l'autre côté, Cuadrado a de plus en plus d'espace devant lui et Falcao se montre un peu plus. Sur un coup-franc, Luis Muriel a tenté sa chance mais sa lourde frappe a été contrée (65e). Dans le même temps, la Pologne a ouvert le score face au Japon avec pour conséquence la qualification virtuelle de la Colombie et du Sénégal.

Le point à la 55e minute : Les Colombiens sont revenus des vestiaires avec de meilleures intentions. Obligés de l'emporter pour croire à la qualification, les Cafeteros ont repris du poil de la bête et se sont installés dans la moitié de terrain sénégalaise. Gênés, les Lions de la Téranga font plus de fautes. Pour un pied haut, Mbaye Niang a récolté un carton jaune (51e), son deuxième depuis le début de la compétition. Il sera suspendu en cas de huitième de finale du Sénégal.

Le point à la mi-temps : score nul et vierge à la pause entre le Sénégal et la Colombie ! Les Lions de la Téranga dominent ce match mais ne trouvent pas la faille au moment d'entrer dans la surface de Colombiens étonnamment timides. Le score est identique entre la Pologne et le Japon et si on en restait là, le Japon et le Sénégal seraient qualifiés pour les huitièmes.

Le point à la 40e minute : Gros coup dur pour les Colombiens : la gêne musculaire de James Rodriguez, incertain avant le début du Mondial, s'est réveillée. Le maître à jouer colombien sort dès la 31e minute, remplacé par Luis Muriel. Les Colombiens ont vraiment du mal à poser le pied sur le ballon. Les Sénégalais ont le match en main et Sadio Mané se met régulièrement en évidence. Son jeu de corps et sa vitesse sont des poisons pour la défense des Cafeteros.

Le point à la 30e minute : Les Colombiens n'y arrivent pas. Les hommes de José Pekerman se font bouger par les Sénégalais, beaucoup plus impliqués même si la précision leur fait défaut dans le dernier geste : lancé dans la profondeur, Mané a tardé à tirer et Baldé n'a pas assez enveloppé sa frappe dans la foulée (27e). Les Cafeteros peinent à trouver des solutions et s'en remettent aux coups de pied arrêtés. Sur un nouveau coup-franc, la tête de Falcao n'a pas trouvé le cadre (24e). Mais le "Tigre" était hors-jeu.

Le point à la 20e minute : Penalty accordé puis refusé à la vidéo pour le Sénégal ! Niang sert Mané qui rentre dans la surface et se fait faucher par Sanchez (16e). L'arbitre siffle avant de changer d'avis après recours à la vidéo. Décision plutôt logique : Sanchez touche le ballon avant la jambe de Mané. Auparavant, les Cafeteros s'étaient procurés la première grosse occasion sur coup-franc. A l'entrée de la surface, James a envoyé un ballon très bas sur la droite de Ndiaye. Mais le gardien sénégalais s'est bien détendu (13e). 

Le point à la 10e minute : Les Sénégalais sont bien rentrés dans leur match. Les Lions de la Teranga ont posé le pied sur le ballon en ce début de match. Ils pressent haut pour gêner les relances colombiennes. Après avoir opté pour les longs ballons, les hommes d'Aliou Cissé sont repassés par le sol pour chercher Keita Baldé et Sadio Mané. Les Colombiens ont opté pour un jeu en contre et se sont projetés deux fois très vite vers l'avant, sans succès. 

Le point au coup d'envoi : c'est parti dans cette splendide Samara Arena ! Les Lions de la Teranga sénégalais ont donné le coup d'envoi avec un long ballon dans le camp des Cafeteros colombiens.

Le point sur les compos : José Perkerman, le sélectionneur colombien, a décidé de reconduire telle quelle l'équipe qui a battu la Pologne au match précédent, avec une attaque de feu composée de Falcao en pointe, soutenu par James Rodriguez, Juan Quintero et Juan Cuadrado. En face, Aliou Cissé a décidé de donner sa chance à l'attaquant monégasque Keita Baldé, titulaire aux côtés de M'Baye Niang. Derrière, un milieu à quatre avec les flèches Mané et Sarr sur les ailes est chargé de contrôler les offensives colombiennes. 

Europe1

videos: 

Commentaires