CM 2018: La Belgique élimine le Brésil (2:1) et retrouvera la France en demi-finales

Victorieuse du Brésil (2-1), la Belgique s'est qualifiée ce vendredi pour les demi-finales de la Coupe du monde. Elle y retrouvera l'équipe de France tombeuse de l'Uruguay (2-0).

Le match : 2-1

Pour la deuxième fois de son histoire après 1986, la Belgique est dans le dernier carré d'une Coupe du monde. Il y a deux ans, lors de l'Euro en France, les Diables rouges étaient vus comme de potentiels vainqueurs. Ils avaient été piteusement sortis en quarts par le pays de Galles (3-1). Cette année, la Belgique était de nouveau placée parmi les outsiders. Elle a répondu aux attentes en sortant le Brésil, ce vendredi, avec brio, et retrouvera la France en demi-finales, mardi soir (20h00), à Saint-Pétersbourg.

Le film du match

Les Belges, qui ont laissé le ballon aux Brésiliens (41% de possession), ont puni leur adversaire sur coup de pied arrêté puis en contre. Avec un Courtois en grande forme (voir par ailleurs), un Lukaku surmotivé ou encore un De Bruyne inspiré, ils ont fait très mal à un Brésil en manque d'efficacité et privé de Casemiro, suspendu, dans l'entrejeu.

La première mi-temps a été spectaculaire avec de nombreuses occasions des deux côtés. Dès la deuxième minute, De Bruyne a décoché la première frappe. Six minutes plus tard, Thiago Silva a cru ouvrir le score quand le ballon est retombé sur sa cuisse après un corner de Neymar. Le contre, rondement mené par Lukaku, a été conclu par une frappe non cadrée de Chadli.

6

Romelu Lukaku  est impliqué sur 6 buts lors de ses 6 derniers matches de Coupe du Monde  (5 buts, 1 passe décisive), alors qu'il n'avait été impliqué dans aucun lors de ses 2 premiers. Impressionnant.

Les spectateurs de la Kazan Arena n'avaient pas eu le temps de reprendre leur souffle quand Fernandinho a marqué contre son camp à la suite d'un corner d'Hazard dévié par Kompany (13e).

Ce but a poussé le Brésil à accélérer. Le centre de Willian a été détourné par Courtois (15e), Jesus n'a pas pu reprendre une offrande de Neymar (15e), Coutinho a vu sa frappe captée (19e) puis le tir lointain de Marcelo a été détourné par le portier belge (26e). Faute de marquer, le Brésil a été puni : à la demi-heure, Lukaku s'est offert une percée plein axe puis a servi De Bruyne pour le 2-0.

Le Brésil, assommé, a tenté de revenir par Gabriel Jesus (36e), Willian (36e) et Coutinho (37e) mais l'ultime tentative a été pour De Bruyne sur un coup franc détourné par Alisson (41e).

Les deux premiers changements de Tite après la pause n'ont rien apporté. Firmino, qui a pris la place de Willian, a été fantomatique et Douglas Costa a manqué d'efficacité (62e, 71e, 75e). Le troisième entrant, Renato Augusto, a redonné espoir au Brésil en profitant d'un service parfait de Coutinho (75e). Neymar, décevant, a eu la balle d'égalisation mais Courtois, héros du match, a sorti une énième et dernière parade (90e+4).

0

Aucune sélection sud-américaine ne participera aux demi-finales d’une édition de la Coupe du Monde pour la 4e fois de l’histoire, après 1934, 1966, 1982 & 2006. Inattendu.

 

Le joueur : Thibaut Courtois, un match de titan

Après 93 minutes, il avait encore la concentration nécessaire pour détourner une frappe de Neymar qui filait sous sa barre transversale. Thibaut Courtois, le gardien de la Belgique, a livré un match énorme. Il a réalisé neuf arrêts, écoeurant Neymar et ses coéquipiers, et n'a cédé que face à Renato Augusto. Si Kevin De Bruyne a été désigné homme du match, il aurait également mérité d'être récompensé. «Beaucoup de gens ont dit qu'on aurait besoin d'un gros match de ma part pour gagner, c'est ce que j'ai fait. Mais je me sens mal par rapport au but encaissé, même si je ne pouvais rien faire», a dit Courtois sur beIN Sports.

Le fait : pari perdu pour Neymar

Après les éliminations de Messi et de Cristiano Ronaldo, Neymar rêvait sans doute de remporter la Coupe du monde puis d'aller chercher son premier Ballon d'or. La Coupe du monde, c'est certain, ne sera pas pour cette année. Le prodige brésilien a à son tour quitté le tournoi. S'il s'est procuré une belle balle d'égalisation en fin de rencontre, il a livré un match globalement décevant.  Victime d'une fracture du cinquième métatarsien du pied droit en février, l'attaquant du PSG a réussi à revenir à temps pour disputer la Coupe du monde. Un Neymar à 100% aurait-il permis au Brésil d'aller au bout ? Moqué d'abord pour sa coupe de cheveux, puis pour ses chutes exagérées, il n'a pas vécu le Mondial espéré. 

14

Les Bleus devront se méfier de l'attaque belge en demi-finale. La Belgique a inscrit 14 buts lors de cette Coupe du Monde 2018 - son record lors d'une édition de la compétition. (Opta)

Sy. D. Lequipe.fr

videos: 

Commentaires