C3 : Salzbourg 2-1 ap OM (OM qualifié)

A l'issue d'une rencontre interminable qui s'est terminée au bout de la prolongation, l'Olympique de Marseille a chuté sur la pelouse du Red Bull Salzbourg (2-1 ap), ce jeudi, lors de la demi-finale retour de la Ligue Europa. Un résultat suffisant puisque les Phocéens, vainqueurs 2-0 à l'aller, iront à Lyon le 16 mai pour y affronter l'Atletico Madrid en finale de la compétition ! 

Dans une Red Bull Arena plongée dans le brouillard à cause des fumigènes des fans marseillais, l'OM gérait bien le début de match. Mais les Autrichiens, contraints de faire le jeu, se montraient dangereux sur des offensives axiales, obligeant Pelé à s'employer à deux reprises. Après un premier quart d'heure intense, le rythme baissait brusquement, la faute à des Olympiens très calmes qui réussissaient à endormir leurs adversaires. 

Une situation inquiétante pour Marco Rose, anxieux sur le bord de la touche, qui ne reconnaissait pas ses hommes. Trop tendres, les joueurs de Salzbourg passaient effectivement à côté de leur première période et affichaient un visage très décevant. Le timide soutien de leurs supporters, souvent dominés par leurs homologues phocéens, n'arrangeait pas vraiment les choses. 

Juste après la pause, Germain manquait une incroyable opportunité de mettre son équipe à l'abri. Une chaude alerte qui réveillait Salzbourg. Sur une percée exceptionnelle, Haidara éliminait quatre joueurs avant de tromper Pelé d'un pointu (1-0, 53e). Complètement dépassée, la défense marseillaise craquait sur une frappe pourtant ratée de Schlager déviée contre son camp par Sarr (2-0, 65e). 

Un début de seconde période terrible pour les hommes de Rudi Garcia, qui tentaient à tout prix de mettre ce but si important. Thauvin, de la tête, touchait même la barre de la tête. L'ancien Bastiais aurait même pu obtenir un penalty pour une main évidente de Caleta-Car dans la surface mais l'arbitre ne bronchait pas, tandis que N'Jie n'était pas loin de marquer dans les derniers instants. 

Lors de la prolongation, Pelé réalisait un arrêt miraculeux sur une tête de Caleta-Car. Un exploit qui maintenait l'OM en vie. Les coéquipiers de Luiz Gustavo étaient toutefois lessivés par les efforts fournis et peinaient à se rapprocher du but de Walke. Mais au bout du bout, Rolando, entré en jeu, se jetait pour tromper le gardien adverse sur un corner, qui n'aurait pas dû être accordé, de Payet (2-1, 116e). Un but qui enfonçait définitivement Salzbourg, réduit à dix après l'expulsion d'Haidara. Marseille ira à Lyon ! 

Commentaires