Ziguinchor : Retard sur le curage des canaux à ciel ouvert, les populations s’inquiètent

Par Samsidine Niassy

La première pluie tombée, dans la nuit du 06 juin 2018 à Ziguinchor, a fait sortir de ses gongs  le conseiller municipal Boubacar Gassama qui selon ses dires, ne puisse pas comprendre le retard pris par la voirie de Ziguinchor sur l’entretien des canaux à ciel ouvert qui évacuent les eaux de ruissèlement vers le fleuve Casamance.

Selon Boubacar Gassama la commune de Ziguinchor qui se trouve entre deux pays à savoir la Gambie et la Guinée Bissau, doit montrer un visage plus beau que ce que nous voyons maintenant, notre ville doit être un modèle d’exemple pour tous ceux qui la traversent, le retard pris dans cette opération nous conduit vers des situations difficiles, imaginez avec une forte pluie, la commune sera inondée et bonjour les maladies et vous êtes sans savoir que des maladies comme le paludisme et le choléra trouveront des occasions pour se multiplier à grande échèle. Je vais vous dire quand le grand Baobab était là (Robert Sagna) le curage se faisait dès la fin du  mois de Mars c’est pour vous dire le sérieux avec lequel son équipe prenait les choses en main et à ce jour, c’est un petit tronçon de moins de 100 m qui est en train d’être curé avec seulement quatre personne qui sont des employés et contractuel municipaux vous trouvez ça normal après nous avoir dit qu’un appel d’offre a été lancé et que deux entreprises ont été choisies pour le curage mais jusqu'à ce jour pas d’entreprise et c’est pour cette raison que je demande au maire Abdoulaye Baldé de nous dire qui sont les entreprises qui doivent faire ce travail car le temps presse. La commune de Ziguinchor vient de bénéficier de la part du président Macky Sall d’un appui de taille avec Promo Ville qui va dans un proche avenir changer son visage donc, nous demandons au maire de ne pas avoir honte de tendre encore une fois la main au président pour prendre en charge cette opération de curage des canaux à ciel ouvert pour éviter aux populations des lendemains sombres. Vous savez, la commune de Ziguinchor ne doit pas être dans les mains de l’opposition c’est lui-même Abdoulaye Baldé qui nous le disait lorsque nous étions au PDS donc il est temps pour lui aussi de comprendre qu’il n’a pas les moyens pour faire de Ziguinchor une ville de référence et la seul chose qui lui reste, c’est tout simplement prendre ses bagages et tous les militants qui sont derrière lui pour rejoindre le camp présidentiel pour un Ziguinchor propre et prospère a-t-il conclu.

Commentaires