Un mouvement de défense des albinos voit le jour

Par Oumy Seck

Ce  mercredi 13 juin 2019,à Dakar,  l’Association nationale des albinos du Sénégal a célébré la 4 eme journée internationale de sensibilisation à l'albinisme .Le président de cette structure a saisi cette occasion pour informer de la mise sur pied d'un mouvement  dont l’ambition est de contribuer, et promouvoir davantage les droits des personnes atteintes d’albinisme.  Le thème de cette année est " faire briller notre lumière sur le monde".

"Notre  but est d’arriver à une meilleure présence des albinos dans les instances de prise de décision ", a déclaré Ahmadou Bamba Diop, président de l'association nationale des albinos du Sénégal. C'était à l'occasion de la célébration de la 4ème édition de la journée internationale de sensibilisation à l'albinisme  ce mercredi 13 juin à la maison de la culture Douta Seck. Il informe le public de la mise sur pied  les jours à venir de leur propre mouvement pour montrer  qu'ils peuvent faire  beaucoup de choses et intégrer  les  activités politiques" d'ici 2019 et aussi influer sur les programmes qui seront mis à la disposition des couches "les plus défavorisées" de la population, et non pas seulement de  tendre la main. Le président de l’Association nationale des albinos du Sénégal appelle les pouvoirs publics sénégalais à s’inspirer des exemples du Kenya et de l’Afrique du Sud, deux pays dans lesquels, selon lui, "un budget global" annuel est voté au profit des personnes atteintes d’albinisme. M. Diop invite les pouvoirs publics à veiller sur la sécurité physique des personnes atteintes par cette maladie pour qu'elles ne soient pas les victimes des malfaiteurs qui s'adonnent aux enlèvements d'albinos pour se servir de leurs organes pour des "crimes rituels. Le président des albinos précise que " les 25 000 francs CFA offert tous les trois mois ne sont pas suffisants pour aider les albinos à s'approvisionner en  crème solaire qui coûte 50 000 francs CFA et ça  ne dure même pas 15 jours, or on fait face  aussi à d'autres charges.

 

Commentaires