Touba-Serigne Cheikh Mbacké Aliou: «Serigne Modou Moustapha Mbacké a été à la hauteur des principales missions que son illustre père lui avait confiées»

 

Par Mouhamadou Moustapha Lauris GOMIS (Actu24, DIOURBEL)  

Le Magal commémorant le rappel à dieu de Serigne Touba, communément appelé Magal de Darou Khoudoss, initié par Serigne Modou Moustapha MBACKE, sera célébré le mardi 10 octobre à Touba. Serigne Cheikh Mbacké Aliou, le président du conseil supérieur de Darou Khouddoss et président de Maou Rakhmaty a saisi cette occasion pour revenir largement sur la vie et l’œuvre de Serigne Modou Moustapha Mbacké, ce digne fils de Khadimoul Rassoul, qui, a-t-il soutenu, a été à la hauteur des principales missions que son illustre père lui avait confiées.

Pour Serigne Cheikh Mbacké Aliou, le conseil supérieur de Darou Khoudoss et président de «Maou Rakhmaty», Serigne Modou Moustapha Mbacké, ce digne fils de Serigne Touba qui est venu, a-t-il dit, remettre sur les rails l’islam et le comportement de certains musulmans, a obtenu une parfaite formation et une connaissance spirituelle de haute facture et a subi toutes les épreuves aux cotés de son vénéré père en déportation à Khomac en Mauritanie, ce qui lui a permis, a-t-il confié, d’être, en tant que digne fils de son père, à la hauteur des principales missions que son illustre père lui avait confiées. C’est-à-dire de l’amener à Touba et de promouvoir la construction de la grande mosquée de Touba, a-t-il rappelé. Remplacer Cheikhoul Khadim n’est pas chose aisée, est-il convaincu, le président du conseil supérieur de Darou Khoudos, Serigne Cheikh Mbacké, mais, a-t-il soutenu, le Cheikh Ahmadou Bamba MBACKE l’avait déjà  préparé pour çà en l’inculquant toutes les endurances possibles pour être homme de dieu et guide spirituel pour y parvenir. Cheikh Modou Moustapha MBACKE, a-t-il attiré l’attention, est le socle du mouridisme pour  avoir d’abord couvé la famille de Borom Touba et  réorganisé la confrérie en une période où ce n’était ni évident ni facile, a-t-il confirmé.

Mais en bon gardien, a-t-il affirmé, il a su mettre en œuvre tout ce qui était nécessaire pour que la confrérie mouride ne souffre d’aucun obstacle pour son épanouissement et dans son élan de développement à travers le monde entier.

 

Commentaires