Tambacounda : Talent mathématique édition 2018, le roi et les reines honorés en présence de leurs familles

Par Abdoulaye Fall

Le roi et les reines de l'édition 2018 de talent mathématique organisé par l'inspection de l'éducation et de la formation de Tambacounda sont connus. Il s'agit de Amadou Bâ et de Aissatou Gueye des écoles élémentaires de Gouye et de Est Joseph, sacrés roi et reine au niveau de l'élémentaire. Il y a aussi la fille, Abigahel Malou en classe de 3e au collège Jean 23, déclarée la reine du moyen. Ils ont été retenus après un test organisé à l'échelle départemental. Il faut juste signaler qu'au niveau du moyen, le titre de roi n'a pas été décerné.

L’édition 8 des compétitions de talent mathématique de l'Ief de Tambacounda a connu son épilogue. Un roi et deux reines sont primés cette année. L'élémentaire a obtenu un roi et une reine. C'est au moyen que le titre de roi n'a pas été décerné. A ce niveau, les garçons n'ont pas obtenu la moyenne requise pour décrocher le titre. Seul le titre de reine a été décerné par le jury. Abighael Malou est l'heureuse élue à ce niveau, aux côtés de ses camarades, Amadou Bâ et Aissatou Gueye de l'élémentaire. La cérémonie de remise des distinctions a eu lieu ce mercredi dans l'enceinte de la salle de délibération du conseil départemental, en présence du préfet, de l'Ief, du représentant de  l'IA, entre autres personnalités présentes. L'objectif de ces compétitions, explique les autorités scolaires, est de promouvoir les disciplines scientifiques. Depuis quelques années maintenant, l'état comme le ministère de l'éducation font de la promotion des disciplines scientifiques, une priorité. C'est fort de cela et dans l'optique de créer une saine émulation chez les élèves et aussi les amener à aimer les sciences que l'Ief de Tambacounda a initié ces compétitions qui en sont à leur 8e édition. L'innovation, soutient Coumba Tandian du bureau genre de l'Ief, est que pour cette présente édition, le concours a été ouvert aux garçons. Auparavant, seules les filles étaient autorisées à subir le concours, martèle-t-elle. Au moyen, 56 élèves étaient présélectionnés, à l'arrivée, seule une fille a su franchir la ligne d'arrivée. Le titre de roi est resté non décerné. Il y'a tout de même des accessits, explique la dame. La responsable du bureau genre poursuivra, profitant de la présence massive des parents pour appeler à un allègement des travaux des filles à la maison pour qu'elles puissent mieux se concentrer sur les études et surtout sur les matières scientifiques.

Mickaëla Diop, Ief de Tamba a dit toute sa joie de voir  l'édition arrivée à son terme. Ces compétitions participent à une promotion des disciplines scientifiques. C'est pourquoi, l'inspection les a inscrites dans son Pta. Dorénavant, elles se dérouleront tous les ans, martèle l'inspecteur en chef de la circonscription éducative de Tambacounda. Mor Talla Tine, préfet du département, félicitera lui aussi les lauréats. Seulement, comme Moussa Diallo, représentant le président du conseil départemental, ils ont exhorté aux lauréats de maintenir le rythme pour d'autres  consécrations. Arriver au sommet, ce n'est pas là la difficulté mais s'y maintenir, c'est là la grande difficulté, ont-t-ils signifié aux potaches, comme pour leur dire de redoubler d'efforts. 

Pour cette édition, c'est la directrice de l'hôpital régional qui a été faite marraine. Scientifique de formation, elle a, elle aussi lancé une invite aux potaches à aimer les disciplines scientifiques et à davantage travailler pour valoir beaucoup plus de satisfaction à leurs parents.

 

La photo c'est le préfet remettant le cadeau du roi en présence du directeur de l'école et de l'instituteur*

 

Commentaires