Sénégal-Ziguinchor-Le feu couve à Diabir: Entre populations et un promoteur de parcelles non viabilisées

 

Par Samsidine NIASSY (Actu24, ZIGUINCHOR)

Le village de Diabir devenu il y’a quelques années un quartier de la commune de Ziguinchor revit des moments difficiles du fait d’un litige opposant les populations à un promoteur qui a voulut lotir une partie de ce quartier.

C’est sans compter avec la détermination du collectif des défenseurs des parcelles non viabilisées. En effet ce collectif a vu trois de ses membres entendus et déférés au parquet et puis mis sous mandat de dépôt pour destruction de biens d’autrui. Le jugement qui a lieu en début de semaine a vu le tribunal régional pris d’assaut par les populations venues pour marquer de leur présence un soutien sans faille à ces derniers. Après plusieurs heures d’attente, le verdit devait tomber et les trois mis en cause à leur tête Ousseynou Diédhiou ont écopé une peine de 20 jours de prison avec suris, ce qui a fait dire à un membre du collectif, que cette situation risque de faire exploser un autre conflit dans cette partie sud du pays après celui qui a fini de mettre ko toute la région naturelle de la Casamance. Justement c’est dans ce village que la première étincelle du conflit est partie et qui a conduit à plus de trente ans de tuerie sans merci entre le mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) et l’armée Sénégalaise. Alors voilà un autre conflit qui couve dans ce même village, ne dit-on pas que les vieux démons de la guerre sont toujours là pour rallumer la flamme d’un autre conflit s’interroge cet habitant de ce quartier qui a préféré gardé l’anonymat et qui nous renseigne que les quartiers de Kandialang, Kenya et Koboda sont dans la même situation avec un morcellement d’espaces verts opéré par des personnes tapies dans l’ombre pour des causes financières.

                

Commentaires