Sénégal-Ziguinchor étrenne sa première Cours d’Appel: Sidiki Kaba et sa délégation ont quitté la MAC de Ziguinchor comme un TGV

 

Par Samsidine NIASSY (Actu24, ZIGUINCHOR)  

L’audience de la première cours d’appel de la Casamance naturelle a été tout simplement l’installation du président et de ses accesseurs.

Le garde des sceaux ministre de la justice Maître Sidiki Kaba flanqué de différents magistrats et avocats de son cabinet a officiellement installé dans ses fonctions Mamadou Bassirou Sèye comme président de la dite cours et comme Procureur général près de la cours d’appel de Ziguinchor  Assane Ndiaye. Ces deux magistrats avec les avocats et autres auxiliaires de la justice, vont ainsi permettre de rapprocher la justice du justiciable. Et selon le ministre garde des sceaux, les cours et tribunaux sont le visage de la justice et cet édifice qui comporte plus de 80 bureaux va avec l’adoption en conseil des ministres la loi qui va permettre la présence d’un avocat dès les premières minutes d’interpellation d’une personne même au niveau de la police comme à la gendarmerie, c’est dire que notre pays doit sous peut être en conformité avec la législature No 5 au niveau de l’UEMOA. Après la suppression des cours d’assises, il est permis désormais de tenir des audiences permanentes pour lutter contre les longues détentions qui portent dés fois préjudice aux prévenus. Il est aussi prévu des mesures anti terroristes comme vous le savez, le terrorisme est à nos portes, c’est ainsi que des pools anti terroristes seront crées dans le tribunal de grandes instances de Dakar. Autre information de taille, le Procureur de la République aura le droit de tenir des points de presse pour faire taire la rumeur et la désinformation et c’est un fait majeur qui a été décidé par le conseil des ministres et je voudrais dire aussi que la lutte contre la cybercriminalité et les nouvelles formes de criminalités vont aussi renforcer le système judiciaire de notre pays. Cela va nous permettre de moderniser notre justice et  cette nouvelle institution que nous réceptionnons ce jour va soulager les justiciables qui faisaient près de 1000 km pour avoir une justice au second niveau. IL a été aussi question de la situation des prisons et comme vous le savez notre pays compte 37 établissements pénitenciers qui sont très  surpeuplées et cela est du aux longues détentions. Le ministre et sa délégation ont quitté la MAC de Ziguinchor comme un TGV car les lieux n’étaient dans des conditions de recevoir cette délégation comme si ceux qui sont incarcérés dans cette prisons ne sont pas des personnes comme eux et c’était la honte, tout ce beau monde est monté comme des personnes poursuivies par on ne sait quoi dans leurs belles voitures laissant ainsi les détenus dans leur colère de tous les jours. Il est temps que le cas de cette Maison d’arrêt et de correction  soit revu et corrigé au plus vite car il y va de la santé des détenus qui sont parfois des centaines dans une cellule avant que le pire ne s’y produit.

                                     

Commentaires