Sénégal-Tourisme-Formation: Un Cluster tourisme pour renforcer l’adéquation formation-emploi 

 

 

 

 

 

 

Par P.M.F Actu24 MBOUR 

Un atelier de partage Fpec/ Cluster tourisme et hôtellerie, s’est tenu ce jeudi 28 juillet 2016 à Saly, a constaté Actu24.net. L’objectif principal du Cluster Tourisme est de contribuer à l’amélioration qualitative et quantitative de l’accès des jeunes et des femmes à un emploi  dans le secteur du tourisme grâce à une formation de qualité et une  gouvernance du dispositif de Formation Professionnelle basée sur le PPP(Partenariat Public-Privé).

 

Le projet ambitionne de construire des centres de référence: un principal à Diamniadio, deux centres satellites à Ziguinchor et Saint-Louis. L’objectif prioritaire des centres de formation dans les métiers du Tourisme, hôtellerie et restauration est de mettre à la disposition des entreprises hôtelières et touristiques des ressources humaines qualifiées en vue d’améliorer l’employabilité et la compétitivité dans le secteur. Le Président du Conseil d’Administration du Cluster tourisme, Boubacar Sabaly,a  mis  en exergue le bien fondé de l’initiative. « Nous avons mission de satisfaire une vieille doléance. Le Sénégal s’est lancé dans le tourisme de masse depuis les années 1970 à 1980, mais n’a pas pris les mesures d’accompagnement pour mettre en adéquation la formation à l’emploi et répondre aux besoins de formation d’une main d’œuvre qualifiée. Il n’y avait à l’époque que l’Ecole Nationale de Formation Hôtelière qui ne pouvait pas produire plus de 120 apprenants diplômés par an. Il se trouve que vers les années 1980, on a aménagé Saly, on a aménagé Cap-Skiring et d’autres zones touristiques se sont développées. Il s’est avéré que la main d’œuvre sortante de l’Ecole Nationale Hôtelière ne pouvait plus répondre à ce besoin. Cela a eu pour conséquence la multiplication d’écoles de formation en hôtellerie-tourisme-restauration, sans un encadrement adéquat. La finalité, tout le monde l’a déploré et tout le monde  le déplore encore. Cela a conduit  l’Etat à décider de prendre en charge ce volet là qui est une préoccupation majeure parce que le tourisme est considéré comme un secteur économique vecteur de croissance et créateur d’emplois. L’Etat, après des études qui ont révélé les causes, c’est-à-dire d’une part des diplômes d’écoles hôtelières qui ne correspondaient pas à des compétences, donc une insuffisance dans la formation, de l’autre côté, un  besoin criard  de main d’œuvre qualifiée  que le Sénégal  n’avait  pas », a indiqué Boubacar Sabaly. «On a donc initié ce projet Fpec. Puisque ce sont des formations qui son t essentiellement dédiées au secteur privé, l’Etat  a décidé de confier la présidence du Conseil d’Administration au secteur  privé pour s’assurer  de la garantie de l’adéquation  entre  formation et besoin des entreprises privées ». Le Projet  Formation  Professionnelle pour l’Emploi et la Compétitivité (Fpeg) est mis en œuvre par le Ministère de la Formation Professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat », a-t-il ajouté.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Commentaires