Sénégal: Les anciennes gloires de basket s’intéressent à la santé de la mère et de l'enfant 

 

Par Ibrahima DIA

A l'instar de la communauté internationale qui célèbre ce mois comme étant celui de la Femme, les anciennes gloires de basket sénégalais ont décidé de le faire à leur manière en organisant un tournoi international des anciennes gloires avec la participation de pays de la sous région comme le Mali, le Bénin, la Mauritanie, la Côte l’ivoire pour rendre hommage à leurs aînées.Le thème de cette année est la santé de la mère et de l'enfant. Les compétitions se dérouleront au stadium Marius Ndiaye et au centre de Bopp.

«Il faut diminuer le nombre de femmes qui meurent en donnant la vie et les enfants qui décèdent avant l’âge de 5 ans». Tels sont les propos de Mme Diarra Aida Ngom Présidente de l'amicale des internationales et anciennes basketteuses du Sénégal» (AIABS). Elle poursuit en affirmant que cet événement est l'occasion de rendre hommage à leurs aînées et aussi une manière de contribuer à la lutte contre la mortalité maternelle et infantile parce qu’étant elles même des femmes concernées par cette question. Mme Diarra se réjouit de la collaboration fructueuse entre son amicale et le Cices sur le thème de la santé. Elle rappelle que l'actuelle Ministre de la Santé, Marie Eva Coll Santé est une ancienne gloire du basket sénégalais.  

Pour M. Guissé représentant le directeur Général du CICES, il a réaffirmé la disponibilité du centre à accompagner cette belle initiative qui concerne tout le monde. A ce titre il indique que le prochain salon international de la santé et du matériel médical (SISDAK) sera l'occasion de mieux renforcer cette collaboration.

Mme Djinadou Kouboura Alice au nom de la délégation béninoise a exprimé l'honneur fait à sa délégation par le Sénégal pays de basket. Pour elle le thème de cette année est important et les femmes doivent respecter les visites post et pré natales pour faire cesser ce drame.

La présidente du comité d'organisation a rassuré l’assistance que tout est fin prêt et que les commissions sont à pied d’œuvre pour un succès éclatant de l’évènement.

Pour la secrétaire générale de l’association, elle pense que ces moments sont des moments de retrouvailles avec leurs sueurs africaines. Se prononçant sur la situation du basket féminin sénégalais elle estime qu'il n y a plus de petites équipes africaines et que les joueuses doivent travailler et faire beaucoup de sacrifices. «Des efforts ont été faits par le gouvernement en termes d'infrastructures et que les membres de l'amicale continueront à donner des conseils à cette génération et à s’intéresser au bon devenir du basket sénégalais» ajoute t-elle. 

Pour rappel, le Sénégal abrite pour la deuxième fois ce tournoi de basket après la première édition en 1994 dans le but de promouvoir les valeurs de paix et contribuer ainsi à renforcer les liens d'amitié entre anciennes basketteuses africaines.

Photos: 

Commentaires