Sénégal-Koussanar: Le maire décroche une ambulance flambant neuve pour le poste de santé

 

Par Abdou DIEYE (Actu24, TAMBA)

Les populations de Koussanar, localité située dans le département de Tambacounda sont aujourd’hui soulagées. Le poste de santé qui manquait d’ambulance depuis quelques temps et qui avait créé l’ire des populations est maintenant doté d’une voiture toute neuve. Offerte par le ministre de la santé, l’ambulance a été démarchée par le maire de la localité qui a été appuyé par le garde des sceaux Sidiki Kaba.

Ouf de soulagement, le maire de Koussanar l’a poussé ce matin, face à la presse. Le plus grand poste de santé de sa localité qui manquait d’une ambulance pour l’évacuation des malades vient d’être pourvu. Une ambulance toute neuve vient de leur être octroyée par le ministère de la santé. Depuis plusieurs années maintenant, le poste de Koussanar n’avait plus d’ambulance pour l’évacuation sanitaire des populations. Grâce à l’entregent du maire Boubacar Bâ qui avait sollicité le ministre pour l’obtention d’une ambulance, le poste vient de bénéficier d’une nouvelle ambulance, toute neuve. La main du ministre Sidiki Kaba y est pour beaucoup, atteste le maire Boubacar. «Le ministre de la justice a beaucoup contribué à l’obtention de ce bijou», se félicité l’édile de Koussanar. Les populations en avaient assez de voir leur poste sans ambulance quand on sait celui-ci polarise plusieurs localités et constitue un point névralgique. C’est pourquoi, explique Boubacar Bâ, je me suis engagé pour que cette vielle doléance des populations soit conjuguée au passé. Aujourd’hui, nous remercions le ministre de la santé et celui de la justice pour leur concours à l’obtention de cette ambulance.

Un infirmier, une surpriorité.

Après l’acquisition de l’ambulance, le problème de l’infirmier est là encore sans solution. Affecté pour des raisons professionnelles, depuis quelques mois maintenant, le poste est sans infirmier, au grand dam des populations. Depuis que l’infirmier chef de poste a été affecté, après avoir réussi au concours des techniciens supérieurs de la santé, le poste n’a plus d’Icp et cela, au grand détriment des populations. «Nous exigeons à ce que les autorités médicales prennent à bras-le-corps cette situation afin que la santé des populations ne soit pas mis en danger. Il est inimaginable à ce qu’une localité de la trempe de Koussanar reste sans infirmier et cela pendant des mois. Les populations n’en peuvent plus attendre et exigent une solution à ce problème qui est devenu latent».

Commentaires