Préservation de l’environnement: Le Sénégal et la Gambie mettent en place un comité mixte de surveillance

 

Par Elizabeth FAYE

La lutte contre le trafic illicite du bois et le braconnage s’intensifie à la frontière entre le Sénégal et la Gambie.

Les deux pays ont pris l’option de mettre en place un comité mixte pour assurer la protection de la nature. «Pour le suivi de cette coopération, nous avons retenu de mettre en place un comité mixte entre nos experts pour une meilleure surveillance de la gestion de l'exploitation qui se fait au niveau de cette forêt, mais nous comptons faire un aménagement participatif le long des frontières qui va impliquer nos deux Etats», a déclaré Abdoulaye Baldé, ministre Sénégalais de l’environnement et du développement durable. Pour Abdoulaye Baldé, la gestion concertée des forêts frontalières s’impose vue la gravité de la dégradation de l’environnement. 

«Je crois que si la forêt est exploitée de façon rationnelle, il n'y aura pas de place au trafic illicite, ni au braconnage parce que, chacun aura intérêt à faire son activité de façon durable», a soutenu M Baldé. Pour sa part, le ministre gambien Lamine Dabbo a déclaré que la déforestation est un facteur qui impacte négativement les économies des deux pays. 

Commentaires