El Hadji Sidya Dramé: Un militant de la paix récompensé

 

Par Ibrahima DIA

Descendant de Fodé Bakary Dia Boury Dramé de la lignée des Dramé, grands érudits du saint Coran et porte flambeau de l’expansion de l’islam en Sénégambie méridionale, El Hadji Sidya Dramé est né a Ndiama-Pakao, arrondissement de Diaroumé, département de Bounkiling, Région de Sédhiou.

Petit fils de Fodé Lendé Dabo qui a opposé une résistance farouche à l’obstination des français à s’opposer à la diffusion pacifique de l’Islam dans le Jassin et le Boudhié (contrées de l’actuelle région de Sédhiou), grand officier de l’ordre du mérite, Elhadji Sidya DRAME Abdou Diouf a vu ses efforts récompensés avec le titre de Ambassadeur de la Paix. Le 19 janvier dernier, la Fédération pour la paix universelle qui était en conclave à Dakar a choisi EL Hadji Dramé comme ambassadeur de la paix.

Avec ce titre, El hadji Sidya Dramé  aura désormais la mission de participer à la mise sur pied da la paix ici et ailleurs et la construction d’une communauté mondiale unie. En sa qualité d’artisan de la paix, il va continuer comme à l’accoutumée d’œuvrer également pour une paix définitive en Casamance et ailleurs en Afrique.

D’ailleurs, lors de la célébration de la 4éme édition du Gamou annuel de l’Union des oulémas mandingues  qui regroupe neuf pays de la sous-région Ouest africaine, il avait axé son intervention sur le thème: «Le culte de la paix et de l’éducation, le sacerdoce de tout musulman averti».

Aux parcelles Assainies où une rue porte son nom et dans ces multiples daaras éparpillés au Sénégal et en Gambie, il a toujours axé ses discours la recherche de la paix et il n’a cessé d’interpeller les savants  à se consacrer davantage sur la lutte contre la faim et l’habitation au lieu de se lancer dans la fabrication d’armes à feu qui font des dégâts à travers le monde. 

Commentaires