Education : Les acteurs se penchent sur la problématique des daaras modernes 

Par Ibrahima Dia

Les acteurs ministérielles dans l'éducation nationale du Sénégal présentent ce vendredi 20 juillet 2018, à Dakar, une lettre politique générale sectorielle de l'éducation et de la formation  (Lpgs-ee), d'ici 2030 étendre le programme de modernisation des daaras  et de façon à offrir aux enfants de 3 à 5 ans inscrits dans un daara moderne", une éducation préscolaire d'au moins un an, et aux enfants de 6 à 13 ans inscrits dans un daara moderne, un cycle complet d'apprentissages de base.

Cette rencontre a été présidée par le ministère de l'enseignement supérieur de recherche et de l'innovation, le ministère de l'éducation, et le ministère de la formation professionnelle de L’apprentissage et de L'artisanat. Face à la situation actuelle de l'éducation et de la formation, le ministère de la formation professionnelle et de L'artisanat révèle l'évolution de la phase 1 du PAQUET (2013-2015) montre que , dans la période, le système a continué d'engranger des acquis non négligeables. 

Selon le ministre de l'enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation :" l'objectif,  cultive est en position de sous-secteur au niveau de lui permettant de jouer pleinement leur rôle essentielle et irremplaçable dans le chemin vers l'émergence  conformément aux orientations du chef de l'Etat, "l'enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation n'est pas  seulement un sous-secteur de formation,  de production connaissance,  il devient de plus en plus, un sous-secteur  producteur de valeur ajoutée et de création d'entreprises.

Commentaires