Diourbel-Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké Khalife de Darou Khoudoss: La reconnaissance personnifiée

 

Par Lauris GOMIS (Actu24, DIOURBEL)

La journée du samedi 08 avril 2017, Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké, Khalife de Darou Khoudosse, l’a consacrée à Diourbel, à la famille d’un de ses illustres talibés, Serigne Ibra  Dieng, aujourd’hui, rappelé à dieu, perpétuant ainsi, en guise de reconnaissance une tradition qui le liait à son dévoué talibé.

Yadaly Dieng, pour l’histoire, le fils de cet illustre talibé, Serigne Ibra Dieng, nous raconte que son père était, de son vivant, un ami, un talibé, un homme de confiance de son guide, Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké. A une existence de leur rencontre, a-t-il révélé, il lui avait demandé de lui accorder une faveur en le permettant de le recevoir, à Diourbel, après chaque Magal de Prochaine. Leur père, étant conscient, dit-il, de l’intérêt et du salut  que cette faveur pourrait certainement susciter en lui et à sa famille. Et depuis, jusqu’à la disparition de Serigne Ibra Dieng, cette réception qui a débuté par une cafetière de café, depuis, ne s’est jamais arrêté. Aujourd’hui, a-t-il signalé, leur aïeul n’est plus là mais, a-t-il constaté, c’est comme c’était hier, s’est-il réjoui. Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké, personnifiant en lui même la reconnaissance, a-t-il souligné, n’a pas laissé en rade ce privilège qu’il avait accordé à son talibé et l’a consacré, aujourd’hui, à ses enfants. A la disparition de leur père, nous a-t-il appris, le saint homme, son guide, Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké, Khalife de Darou Khoudosse, malgré ses charges, avait pris le temps de les réunir pour leur parler de sa volonté de perpétuer cette tradition si dieu le lui permet par sa grâce et sa miséricorde. C’est ainsi que toute la famille, a-t-il poursuivi, s’est résolument engagée derrière leur frère ainé, Serigne Moustapha Dieng, et a décidé de prendre en compte cette journée que Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké avait dédiée à leur illustre défunt père et talibé modèle, Serigne Ibra Dieng. Aujourd’hui, a-t-il fait remarquer, la famille a senti une nette amélioration et compte, chaque année, apporter un plus à cet événement.

Tous les mourides doivent s’inspirer de Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké, Khalife de Darou Khoudosse, qui a mis, a-t-il déclaré, au devant de toute action, après dieu et le prophète Mohamed (psl), avant tout acte, l’acte de la reconnaissance qu’il personnifie, a-t-il soutenu. «Ce qui le maintient avec la famille de son talibé défunt en est une illustration». Rien ne peut s’entreprendre, ici bas, de bien  et de sincère sans la reconnaissance, a-t-il mentionné. «La reconnaissance doit être le socle et la source de vie pour chaque homme, a-t-il conseillé, car, affirme-t-il, elle fait partie des fondements de l’islam et doit constituer une vertu pour tout croyant.

                                                                                                                                       

Commentaires