Daaka de Médina Gounass 2018, l’Etat se prépare à parer au pire

Entre forages, bouches d’incendie, plans de prévention et autres installations, tout est réuni pour parer au pire.

Les autorités ne veulent pas être surprises en ce qui concerne la sécurité du Daaka, qui débute le 10 mars prochain. 
  
Le Groupement des Sapeurs-Pompiers est en train de déployer ses éléments dur le site de l’un des plus grands événements religieux de la région de Kolda. Le Général Victor Tine qui a procédé jeudi, à l’inauguration de la 42e compagnie du groupement des Sapeurs-pompiers, a livré le plan de prévention catastrophe sur le site du Daaka
« Ce vendredi (hier : Ndlr) il y aura un détachement précurseur, avec tout le matériel en première mise pour préparer l’arrivée des autres éléments. A partir du 6 mars, le gros du détachement sera au site et va occuper les points stratégiques pour permettre d’agir et de réagir en cas de menace sur le site », a expliqué le Général Victor Tine. 
Avant d’ajouter : « Au niveau du commandement de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers, nous avons pensé qu’il était important, compte tenu de ce qui s’est passée l’année dernière, que nous descendions sur le terrain pour voir ce qui se passe à quelque 10 jours de l’événement pour nous enquérir de tout cela. A Dakar et à Ziguinchor où est logé l’état-major du Groupement de la Zone n°4, des plans ont été concoctés et validés pour quadriller le site. » 
  
Pour rappel, l’année dernière, plus de 30 personnes avaient péri dans un incendie d’une rare violence, occasionnant d’importants dégâts matériels. Suite à cette catastrophe, les autorités étatiques avait annoncé leur volonté de moderniser et sécuriser le site du Daaka. 

Walf quotidien 

Commentaires