Développement du genre: Le Sénégal visite les mécanismes du projet "50 millions de femme ont la parole" de la Cedeao

Par Oumy Seck

Les locaux du centre de la Cedeao pour le développement du genre (Ccdg) ont convoqué la presse le vendredi 4 mai 2018, à Dakar pour évoquer  un atelier national d'information et de formation sur le mécanisme de mise en œuvre du projet "50 million women speak plateforme " ou le terme en français " 50 millions de femmes ont la parole" en République du Sénégal. 

Cette rencontre a été lancée par madame Sandra Oulate, directrice du centre de la Cedeao pour le développement du genre (Ccdg), madame Fadoum Sy, représentante de Ndèye Saly Diop Dieng, ministre de la famille, de la femme et du genre du Sénégal.

Durant cet atelier, la représentante de la ministre en charge du genre " a souligné ces engagements de son pays qui a fait ce projet, l'une des principales initiative de la femme en république du Sénégal". En effet, cet atelier de formation qui marque le démarrage du projet " 50 millions de femme ont la parole" au Sénégal, était destiné aux membres de l'équipe qui sont dans le cadre de l'opérationnalisation à l'échelle nationale.

Madame Alimata Thiam représentant des locaux du centre de Cedeao pour le développement du genre  (Ccdg) vient de préciser que ce projet porte sur l'information et la sensibilisation qui tiendra le 15 au 16 mai 2018, sur les 15 points focaux  très  importants.

La banque Africaine développement (Bad)  est en partenariat avec la communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) dans ce programme. 

Pour le ministère chargé du genre  "ce projet est dans le cadre du programme sur le genre en 2005 par l'autorité des chefs et de gouvernement de la Cedeao pour prendre toutes  les mesures législatives afin d' assurer aux femmes, l'égalité d'accès dans le domaines du commerce et de l'entreprenariat.

Commentaires