Colloque de l’UMS: Les magistrats réclament une meilleure situation dans la justice

 

Par Sokhna Oumou SECK

L'union des magistrats du Sénégal (UMS) organisé ce jeudi 28 décembre 3017, à l’hôtel king Fahd Palace (KFP); un colloque national de deux jours sur le thème de: «l'indépendance de la justice au Sénégal» et fait suite à des journées d'études organisées à Dakar, Thiès, Saint-Louis, Kaolack, et Ziguinchor. Pour les initiateurs de cette rencontre, ce colloque national procède ainsi d'un «important travail de réflexion initié par l'UMS pour susciter un dialogue constructif et inclusif sur le fonctionnement de la justice».

Selon le ministre de la justice Ismaila Madior Fall: «les magistrats qui ont décidé, au non de la justice de se conformer en toutes circonstances, à leur serment et à leur conscience, doivent être protégés. Non point pour leurs intérêt individuels mais dans l'intérêt supérieur de la justice et des justiciables. Le ministre de la Justice, Gardes des Sceaux  a soutenu que les recommandations des magistrats doivent être relativisées. Des recommandations qui sont le fruit d'une réflexion et d'échanges des membres de l'Ums et d'autres acteurs qui vont pendant deux jours réfléchir sur l'indépendance de la Justice. Une sortie qui ne plait guère au président de l'Union des magistrats du Sénégal, Souleymane Téliko, qui n'a pas tardé à réagir. Nous allons déposer les conclusions sur la table de l'autorité et nous apprécierons. Si ces solutions sont mises en œuvre, on aura une situation meilleure dans la justice", réplique Souleymane Téliko qui note qu'ils ont fait d'excellentes recommandations.

Pour revenir au thème du jour :" c'est en effet, par indépendance que la justice préserve son honneur devant les autres pouvoirs et sa crédibilité devant les citoyens. 
Certains, sans doute peuvent porter ce débat, ont pris l'habitude de réduire la notion à une question de comportement personnel du juge. C'est une assertion qui a certes sa part de vérité.

Commentaires