Célébration de la bataille de Badr : "Maintenant c'est l’ère du djihad Nafsou ", selon le professeur Alioune Dione

Par Ibrahima Dia

Un grand de panel islamique a été  organisé le Samedi 02Juin 2018 à la Grande Mosquée Massalikoul Djinane de Dakar. Lors de cette rencontre une lecture collective du saint coran et de Khassaides. Les participants ont évoqué  des thèmes comme Le vrai sens du vocable Djihad selon Cheikh Ahmadou Bamba, la thématique comme le " djihad Nafsou" ou le combat contre l’âme charnelle, le "djihad par les sciences ou par la crainte révérencielle ou la piété , ou celui par la recherche du gain licite ou la bonne gouvernance Et pour cette édition une étude de cas a été prise en exemple , c'est la lettre historique de Serigne Touba à Samba Laobé.

"Nous vivons l'ère du Djihad Nafsou" a déclaré Le Docteur Alioune Dione lors de la célébration de la bataille de Badr par l’association "Arch-le trésor" le samedi 02 juin 2018. Il a évoqué la caravane, le rôle joué par Abou Sofiane, le dévouement des compagnons du Prophète Mouhamed (Paix et Salut sur Lui),  le champ de bataille en période de Ramadan, le soutien des Anges jusqu'à la victoire finale. Le conférencier a noté que cette période est unique dans l'histoire et a consacré l'indépendance définitive de l'Islam .M. Dione précise que cette période est révolue et que maintenant c'est l’ère du «Djihad  nafsou», lutte contre soi-même ou «l'effort spirituel» et chaque croyant doit y adhérer.Pour le panéliste , ce genre de manifestation est une maniere de participer à la campagne de vulgarisation des livres saints notamment ceux de Serigne Touba afin d’éveiller cette jeunesse qui doit accorder une importance capitale au savoir 

Prenant la parole M. Abdallah Fahmy Chercheur a salué les fondements non violents de la confrérie  mouride basés sur le travail et suivre les recommandations du prophete Mouhamad (PSL), ce qui font d'eux des fidèles indépendants sur tous les plans et donc pas manipulables sur d'autres idéologies. Pour sa part le Docteur Sokhna Mariama Samb Dieng consultante en développement international a salué le rôle des femmes dans cette prise de conscience car elles sont les premières victimes du terrorisme international parce qu'ils ont perdu des maris, des enfants entre autres.

Commentaires