Élections en Gambie: La FGTS reste convaincue que le dialogue politique et social demeure le meilleur moyen

 

Dans un communiqué qui nous est parvenu à la Rédaction du site d’informations générales Actu24.net, lors des récentes élections présidentielles, le peuple gambien a fait une belle démonstration de maturité démocratique en portant à la tête de la magistrature suprême Adama BARROW, qui  a été félicité publiquement par le président sortant Son Excellence Yaya JAMMEH.

D’une grandeur saluée par toute la communauté internationale, cet acte n’a malheureusement pas prospéré du fait d’un revirement inattendu du président JAMMEH, qui, une semaine après la proclamation des résultats, a remis en question la régularité desdites élections, déjouant ainsi l’espoir de tout un peuple, installant un climat d’insécurité qui peut affecter toute la sous région ouest africaine, et le Sénégal en premier.  C’est pourquoi, il convient de prendre en charge rapidement cette situation, mais avec beaucoup de sérénité et de diplomatie.

Dans un élan patriotique, la Fédération Générale des Travailleurs du Sénégal (FGTS) salue très sincèrement la manière ô combien professionnelle et sereine avec laquelle Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal et son Gouvernement, ont réagi, en condamnant avec fermeté l’attitude du président sortant, et en saissisant le Conseil de Sécurité des Nations Unies, l’Union Africaine et la CEDEAO.

Centrale Syndicale avant gardiste, nous soutenons fortement notre Chef d’Etat et son gouvernement, en leur souhaitant de réussir au mieux,  à rétablir la paix sociale en Gambie.

Dans le contexte actuel, la FGTS a pour seul souci, au delà des aspects politiques,  la préservation du peuple gambien du chaos qui pourrait menacer le travail et les emplois, et ainsi provoquer une tension sociale dont les conséquences peuvent échapper au contrôle des autorités publiques et s’étendre même dans les pays voisins.

Une telle situation ne ferait que fragiliser d’avantage les masses laborieuses, placer leurs familles et enfants dans une précarité qui serait encore une autre source d’insécurité, complexifiant les efforts de rétablissement  de l’ordre et de la tranquilité.

La FGTS reste convaincue que le dialogue politique et social demeure le meilleur moyen d’assurer une cohésion et une stabilité sociales dans nos pays. En effet, un dialogue serein et sincère est gage d’une paix durable, favorable au développement économique et social.

En tout état de cause, la FGTS fait confiance au Président de la République et à notre diplomatie, qui, encore une fois de plus, a démontré à la face du monde, qu’elle est mature et qu’elle sait gérer un dossier aussi complexe qu’inattendu qu’est le revirement du dictateur de Banjul.

Dakar, le 15 décembre 2016

Le Secrétariat Exécutif

Commentaires