Santé Communautaire: Le Safi en marche à Sédhiou et à Matam 

 

Par Ibrahima DIA

Le ministère de la santé et de l'action sociale du Sénégal a implanté la stratégie des sages femmes itinérantes (SAFI) dans les régions de Sédhiou et de Matam avec la subvention de la Fondation Bill et Melinda Gates. Elle a permis de recruter et déployer 50 SAFI (29 à Sédhiou et 21 à Matam) dans des postes de santé.

Après deux ans de mise en œuvre, la Direction générale de la Santé à travers la Cellule de Santé Communautaire compte organiser la revue finale de ce projet pilote. 

Pour les responsables de la santé publique, la vision du Ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) est d’assurer à tous les individus, tous les ménages et toutes les collectivités un accès universel à des services de santé promotionnels, préventifs et curatifs de qualité, sans aucune forme d’exclusion. La santé communautaire est un pilier fondamental pour rapprocher les prestations de services en matière de santé, d’hygiène et d’assainissement des populations.

A cet égard, le MSAS a élaboré un document de Politique Nationale de Santé Communautaire (PNSC) opérationnalisé par un Plan Stratégique National de Santé Communautaire (PSNSC) 2014-2018. Ce PSNSC est articulé autour de 5 axes stratégiques dont le No 3 consistant à «Améliorer la qualité et élargir l’offre de services» mis en œuvre entre autres par la ligne d’action «Renforcer l’offre de services de qualité par du personnel qualifié itinérant».

Ce programme a pour objectifs de faire la revue finale de la mise en œuvre du projet pilote des SAFI dans les régions de Matam et Sédhiou spécifiquement de faire le bilan des activités techniques et financières réalisées, départager les principaux résultats du projet dans les régions pilotes, de présenter le bilan de la gestion des ressources humaines et de formuler les recommandations et définir les perspectives la stratégie SAFI.

Commentaires