Safiatou Thiam, Secrétaire Exécutive Cnls: «Nous sommes sur la bonne voie pour éradiquer le Sida en 2030»

 

Ibrahima DIA

Le Conseil national de lutte contre le Sida (CLNS) a organisé ce mercredi 02 Novembre 2016 dans un hôtel de la place à Dakar pour 2 jours, une revue à mi-parcours du Plan stratégique 2014-2017 du Plan stratégique national, après deux années de mise en œuvre. A cet effet la Secrétaire exécutive a fait part à l'ouverture de son optimisme pour l'atteinte de l'objectif d'éradication de l'épidémie en 2030. Parmi les participants, on a noté la présence des représentants de l'ONUSIDA, du  Ministère de la Santé, des personnes vivant avec le VIH, les membres de la société civile.

«Nous sommes sur la bonne voie pour éradiquer l’épidémie du SIDA en 2030», tels sont les propos de Mme Safietou Thiam Secrétaire Exécutive du comité national de lutte contre le Sida. Avant d’atteindre ce pari, nous devons nous concentrer sur les objectifs intermédiaires préconisés par l"ONUSIDA en 2020 poursuit-elle. Les difficultés ne manquent pas mais on va les surmonter assure la Secrétaire Exécutive du comité avant de remercier tous les acteurs et partenaires qui ont contribué aux très bons résultats du Sénégal. Les objectifs de cet atelier sont entre autres de partager les résultats de l'évaluation à mi parcours pour permettre aux différents partenaires d'avoir une bonne compréhension de ces résultats afin d'apporter leur contribution. Pour sa part, la représentante de l'USAID affirme qu'il faut orienter les actions vers le dépistage et la prise en charge des personnes atteintes par la maladie. Elle pense qu'il faut aussi se pencher sur les cas des personnes vulnérables. Pour le représentant de l'ONUSIDA, après avoir félicité le CNLS, et tous les acteurs, il affirme que sans ambages, l’année 2020 sera une fenêtre d'opportunité pour que les pays atteignent le fameux 3-90 c'est à dire  90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique. A l’horizon 2020, 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées reçoivent un traitement anti rétroviral durable. A l’horizon 2020, 90% des personnes recevant un traitement antirétroviral ont une charge virale durablement supprimée. Selon la représentante de l'ANCLS au nom de acteurs de la société civile, elle a remercié le comité et les partenaires pour les actions qu'ils mènent à leur côté dans ce combat contre cette épidémie et qu'il faut relever le défi de la mobilisation des ressources. Les participants ont aussi écouté le discours de la représentante des associations de personnes vivant avec le vih qui a listé leurs difficultés comme la rupture des molécules , l’absence des programmes d'accompagnement des personnes atteintes, elle sollicite l'aide des partenaires avant de remercier le comité et tous les acteurs de cette lutte.

Au nom du Ministre de la Santé, la directrice de la lutte contre la maladie a remercié les organisateurs de cet atelier de «haut niveau» et pense qu'il faut sortir des sentiers battus et impulser de nouvelles stratégies avant de déclarer ouverte les travaux de la revue à mi parcours du plan stratégique national 2014-2017.

Photos: 

Commentaires