Sénégal-Santé Publique, dons de médicaments: Combattre durablement le paludisme 

 

Par Sokhna Oumou SECK

La cérémonie officielle de remise du don des médicaments antipaludéens s’est tenue ce jeudi 14 septembre 2017, au ministère de la santé et de l’action sociale. Au Sénégal, le plan stratégique 2016-2020 de lutte contre le paludisme, a pour objectif de réduire la morbidité liée au paludisme pour atteindre le seuil épidémiologique de pré-élimination et de réduire la mortalité liée au paludisme de 75% d’ici 2020.

Sous la présence de l’Ambassadeur de Chine au Sénégal monsieur S.EM. ZHANG XUN, monsieur SARR le coordonnateur de PNLCP, et le secrétaire général du ministère de la santé et de l’action sociale monsieur IBRAHIMA WONE. IL s’agit d’un don de 124 800 (cent vingt-quatre mille huit cents) boîtes de DUO-Cotecxin (d’hydroatémisinine-Pipéraquine), pour une valeur de 2 millions yuans à peu près 2 millions de Francs.

Pour l’Ambassadeur de chine au Sénégal: «c’est un cadeau de la médecine traditionnelle chinoise pour le monde entier» et très apprécié par l’organisation mondiale de la santé qui travaille activement à le généraliser. La chine soutient les efforts du gouvernement sénégalais car nous avons installé en 2009 un centre de recherche anti-paludisme au centre hospitalier national de Pikine et offert à deux reprises des appareils médicaux. Ce projet contribue à renforcer la capacité du Sénégal à lutter contre le paludisme, à promouvoir la communication et interaction de sollicitude humaine entre les deux pays.

Le Secrétaire général du ministère de la santé et de l’action sociale monsieur IBRAHIMA WONE: «Ce don est couvert par l’aide sans contrepartie inscrite dans l’Accord de coopération économique et technique signé le 09 janvier 2013 entre le gouvernement chinois et le gouvernement du Sénégal. L’intérêt de ce médicament repose sur son utilisation dans la prise en charge du paludisme simple et en traitement relais des cas de paludisme grave».

Cette molécule est également indiquée dans les zones de pré-élimination/élimination compte tenu de la durée de vie de la pipératiquine.

Elle est utilisée dans ces zones pendant les investigations de cas au Nord du pays dans le but de rompre la transmission du paludisme.

Enfin la Chine travaillera ensemble avec le Sénégal à renforcer leur  coopération sur la santé publique, de sorte à appliquer pleinement les acquis du sommet de Johannesburg du FCSA et à approfondir sans cesse le partenariat de coopération stratégique globale sino-sénégalais.

Commentaires