Sénégal-Clôture du projet push model 2013-2017: La disponibilité des médicaments magnifiée 

 

Par Sokhna Oumou SECK

La cérémonie de clôture du projet Informed push model 2013-2017 au Sénégal a eu lieu ce jeudi 28 septembre 2017, à Dakar. Ce programme a réussi, à élever et maintenir les taux de disponibilité des contraceptifs et des produits des programmes de santé publique respectivement autour de 98 et 96%. Sous le parrainage du ministère de la santé et de l’action sociale monsieur Abdoulaye Diouf Sarr, Docteur Babacar Guèye et le représentant du ministre monsieur Mamadou Bocar Daff.  

Il s’agit maintenant de capitaliser et partager les différents résultats et expérience engrangés au fil des étapes de mise en œuvre de l’approche OPM (projet pilote, expansion, intégration, institutionnalisation) au bénéfice des systèmes de santé ici au Sénégal et dans d’autre pays en Afrique et ailleurs. C’est dans ce but qu’IntraHealt souhaite mettre à profit  l’occasion du transfert de l’approche IPMA à la PNA pour organiser une journée de capitalisation et de partage avec les parties prenantes et les partenaires du MSAS ce 28 septembre 2017. 

Pour le docteur Babacar Guèye: «c’est un projet qui a connu deux lancements: le premier en Octobre 2013 avec seulement 9 produits contraceptifs et le second en août 2016 avec l’élargissement aux produits des programmes de santé publique prioritaire auxquels se sont ajoutés les médicaments essentiels génériques à partir de février 2017! C'est ainsi que l'approche IPM s’est intégrée dans le nouveau schéma de distribution de la PNA appelé Yeksi Naa, combinaison du Jegesi Naa par la PNA jusqu’aux dépôts de district et de l’Approche IPM par des opérateurs logistiques privés des districts jusqu’aux points de prestation de service (PPS), dans l’ensemble du territoire national sans exception. L’objectif avancé en 2012 pouvait apparaître comme un rêve à savoir éliminer durablement les ruptures de stock de contraceptifs qui frappaient en moyenne 80% des PPS publics et faire remonter tout au long de la chaîne de distribution. 

Prendre la parole, le représentant du ministre de la santé et de l’action sociale monsieur  Bocar Mamadou Daf  conclut en ces termes «ce succès résulte d’un partenariat exemplaire entre les secteurs publics et privés à permis à l’État de jouer pleinement son rôle c’est-à-dire autoriser le secteur privé de  s’acquitter de ses obligations contractuelles avec la performance et la transparence requises tout en créant de la valeur ajoutée et de nombreux emplois pour les jeunes dans les Régions, renforçant ainsi l’économie locale. 

En effet, dès le 1 octobre 2017, ce seront les opérateurs privés sélectionnés sur appel d’offres par la Pharmacie nationale d’approvisionnement qui assureront la distribution des médicaments et produits essentiels sur le dernier kilomètre à partir de dépôts Jegesi Naa de la PNA au niveau des Districts. 

Commentaires