Promouvoir une offre de santé privée: Les acteurs de l’espace CDEAO se mobilisent pour traquer les virus frontaliers

 

Par Ndéye Khady MBAYE GOUDIABY

Considérant que la santé privée est une condition sine qua non à la santé et au bien être humain que l’alliance du secteur privé de la santé du Sénégal (ASPS) a compris pour s’unir à la fédération ouest africaine des alliances du secteur privé de la santé (FOASPS). Sur ce, ils ont mis, hier une plateforme pour mieux mettre en place un système d’échanges d’informations et d’expériences dans le domaine de la santé afin de mieux lutter contre Ebola, le virus Zika et le paludisme.

 Constitués des alliances privées locales, nationales et conformément aux lois et règlements en vigueur dans l’espace CDEAO, ces experts du secteur privé de la santé sont conscients de l’influence de leur secteur dans l’espace ouest africaine. Selon, le président de l’ASPS, Ardo Amadou Ba, aujourd’hui, il est urgent que le secteur privé de la santé se mobilise vu la réémergence de maladies à forte densité épidémiologique. Ce qui pour lui figure aux premiers rangs des priorités de ces Etats comme des organisations sous régionales et régionales d’intégrations. Dans cette suite logique, il n’a pas manqué de rappeler que le secteur privé de la santé constitué de clinique, cabinet et autre influence considérablement face à la demande en soins. Dès lors qu’il offre des prestations de service de soins accessibles tout le temps. Par ailleurs, donner pour le docteur Ba au secteur privé de la santé toute sa place qu’il mérite afin de jouer pleinement son rôle est une exigence pour les pouvoirs publics. 

Commentaires