Bigué Ba Mbodji présidente de l’ANSFE: «Je veux que la couleur rose soit dédiée aux sages-femmes»

 

Par Abdoulaye NDIAYE

La présidente de l’Association nationale des sages-femmes d’État du Sénégal (ANSFES), Bigué Ba Mbodji, a invité ce mardi 02 Mai 2017 les autorités à chercher à déterminer les causes de la mortalité maternelle.  

«Avant tout, on doit voir d’abord les déterminants de la mortalité maternelle, en réfléchissant cette année sur les mutilations génitales féminines qui est une cause de mortalité et de morbidité, tout en réfléchissant également sur l’application de la loi portant création de l’Ordre des sages-femmes qui est un organe de régulation», a indiqué Bigué Ba Mbodji lors d’une conférence en prélude à la Journée mondiale de ce corps de métier qui se tiendra le 05 du mois courant. Axée sur le thème: «Les sages-femmes, les femmes et les familles partenaires pour la vie», cette rencontre sera un moment  de réflexions pour les sages-femmes afin  d’améliorer la qualité de service au niveau des districts sanitaires. Cette  Journée, renseigne Bigué Ba Mbodji, sera une occasion pour elles de discuter, de réfléchir pour mieux apporter leur contribution dans l’amélioration de la qualité du service, tout en contribuant à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale qui est une problématique pour le Sénégal, même si le taux de mortalité a diminué (329 décès pour 100 000 naissances). «La formation et l’accueil seront aussi à l’ordre du jour, mais également la surveillance des décès maternels et riposte, parce que nous pensons que c’est une injustice sociale de perdre la vie en la donnant», a préconisé Bigué Ba Mbodji.

Ainsi, elle a plaidé pour que les sages-femmes soient identifiées à partir de la couleur rose de leurs blouses et partout dans le pays. «Nous voulons dans tout le Sénégal que la couleur rose soit dédiée aux sages-femmes», a recommandé  la présidente des sages-femmes du Sénégal. 

Commentaires