Yakham appelle «un chat un chat»

Cette fois, c’est bien lui l’auteur du coup de semonce. Il n’a pas posté sur sa page Facebook une alerte d’un militant de l’Apr que d’aucuns lui ont attribuée par erreur. Samedi au King Fahd, Yakham Mbaye a lui-même tiré les oreilles aux membres du camp présidentiel.

«Manque de générosité, d’humilité, maltraitance des militants, inaccessibilité, voilà des comportements qui peuvent nous coûter cher», prévient le directeur du Soleil lors de la rencontre réunissant près de deux cents responsables politiques de l’Apr.

Yakham, repris par L’Observateur, poursuit : «(Prêtons) attention à nos militants. Sans vantardise, je peux dire (que je suis) un homme de la base, car j’habite la base que je n’ai jamais quittée. Et dans nos bases, énormément de militants sont outrés par nos comportements. (…) Il nous faut nous dire la vérité et arrêter de taxer de démobilisateurs ceux qui osent appeler un chat un chat.»  

Commentaires