Sénégal: Validation du rapport de la revue sectorielle en matière d'investissements

 

Par Sokhna Oumou SECK

Ce vendredi 19 mai 2017, s’est ouvert d’un Atelier de revue annuelle sectorielle  conjointe de Ministère de la promotion des investissements, des partenariats et du développement des télés services de l’état. Sous la présidence de Madame Khoudia Mbaye, le représentant spécial du ministre des finances, économiques et du plan Monsieur Assane Bouna Niang etc.

Le ministère de la promotion des investissements, des partenariats et du développement des télé services de l’état, a pour mission essentielles la mise en œuvre de stratégies pertinents pour favoriser un environnement des affaires propice aux investisseurs nationaux ou étranger, la recherche et identification d’opportunités de financement innovants et de partenariats, la mise en place de cadre pour accompagner les partenariats public-privé et enfin la mise en œuvre d’une politique de promotion de l’administration électronique.

Depuis lors, il s’est engagé tout comme les autres institutions du gouvernement pour atteindre des objectifs du plan Sénégal émergent (PSE). Il joue un rôle crucial à la fois dans la mobilisation des ressources, la mobilisation des acteurs mais aussi l’amélioration de l’environnement des affaires pour une grande attractive du Sénégal, condition essentielles pour le succès du PSE.

Un cadre harmonise de suivi et d’évaluation des politiques publiques (CASE) a été institué par décret numéro 2015-679, du 26 mai 2015. Ce cadre est pilote par un comité de préparation des revues et devra s’adosser sur une plateforme technique automatisée, à l’effet de suivre et d’évaluer les résultats des politiques publiques, selon l’approche de gestion axée sur les résultats de développement (GRD).

L’objectif principal de cet atelier est de valider le rapport de la revue sectorielle conjointe 2017 a pour but de: partager avec différents acteurs les résultats sectoriels enregistrés en 2016; consolider avec les contributions des participants les résultats; faire valider par l’ensemble des acteurs le rapport de la revue sectorielle; recueillir et intégrer les principales recommandations à mettre en œuvre. 

Commentaires