Sénégal-Investitures pour les élections législatives: Ça chauffe déjà à l’Apr

 

Les démons de la division ont déjà refait surface en banlieue au sein de l’Alliance pour la république(Apr). Une situation née des investitures pour les élections législatives qui doivent se tenir le 30 juillet prochain.

A Guédiawaye, des menaces de guerre se précisent entre les proches du député Seydina Fall et les partisans du maire de la Ville de Guédiawaye Aliou Sall pour le contrôle de la liste départementale de la coalition de la mouvance présidentielle Benno bokk yaakaar (Bby). Ce sont d’abord des femmes proches du député Seydina Fall dit «Bougazelli» qui ont organisé un rassemblement à Ndiarème Limamou Laye pour investir leur leader comme tête de liste. «Nous avons organisé ce point de presse pour porter notre choix sur Seydina Fall comme tête de liste départementale pour avoir été toujours au premier plan pour suivre les directives du président de la République à savoir être au service des populations»,a fait d’emblée savoir Thiara Diouf une des responsables. Et une autre responsable Yaye Seck renchérit : «Personne ne peut contester la légitimité politique du député Seydina Fall. C’est pourquoi nous l’investissons tête de liste pour ces législatives et ça ce n’est pas négociable».

Cette déclaration des proches de Seydina Fall a sonné ensuite comme une provocation du côté des partisans du maire Aliou Sall, par ailleurs coordonnateur départemental de l’Apr de Guédiawaye. Ces derniers ont eu à faire des sorties pour également réclamer l’investiture d’Aliou Sall comme tête de liste à ces élections législatives avant de fustiger les agissements fractionnistes de leurs camarades de parti. Et c’est le réseau des enseignants de l’Apr du Département de Guédiawaye dirigé par Yaya Kane qui ouvre les hostilités pour investir le maire Aliou Sall. «Notre choix porte sur le maire Aliou Sall pour conduire les listes de Benno bokk yaakaar. Il n’est plus à démontrer qu’il est le seul capable de nous faire gagner pour avoir démontré sa force de frappe politique malgré les quolibets. Donc, nous demandons aux responsables qui s’agitent de rester calmes», avertit Abdourahmane Dione. Khady Amar, une autre responsable du réseau de Wakhinane-Nimzaat  explique ce choix : «Nous avons investi Aliou Sall comme tête de liste. Nous mettons d’ailleurs en garde les agitateurs et les maîtres chanteurs qui s’activent». Elle sera suivie également dans cette déclaration par les femmes de l’Apr sous la houlette de leur présidente Néné Fatoumata Tall Mbaye, non moins présidente du Conseil d’administration (Pca) de la Lonase qui ont aussi organisé une assemblée générale extraordinaire pour soutenir la candidature du maire Aliou Sall comme tête de liste. Ce qui ne semble pas freiner l’ardeur du député Seydina Fall qui se dit déterminé à atteindre son objectif comme tête de liste de Bby à Guédiawaye.

 A Pikine, les investitures s’annoncent rudes

A Pikine, rien n’est encore joué mais les querelles de positionnement entre responsables s’annoncent déjà. Des sources nous signalent que les proches de l’actuel maire de Pikine Abdoulaye Thimbo non moins coordonnateur départemental de l’Apr de la localité sont en train de concocter un plan pour investir leur mentor. Mais cette volonté risque de se heurter à la détermination d’autres responsables proches du Ministre délégué chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues par ailleurs coordonnateur départemental des jeunes de l’Apr de Pikine et des députés sortants de l’Apr qui veulent également rempiler. Il s’agit entre autres des députés Awa Niang de Dalifort, Salémata Koréra de Pikine-Nord, Aïssata Dia de Keur Massar, Ibrahima Lo de Diamaguéne Sicap Mbao, Thilo Sarr de Djidah Thiaroye Kaw, Samba Demba Ndiaye de Yeumbeul-Nord.

L’autre information donnée par nos sources, est relative au cas du  responsable Abdou Karim Sall actuel Directeur général de l’Artp par ailleurs coordonnateur départemental des cadres de l’Apr qui veut aussi selon nos sources soutenir la candidature de ses lieutenants. On avance le nom de  Khady Ndiaye la responsable des femmes de l’Apr de Mbao.

Cette guerre de positionnements pour l’investiture au poste de député s’est aussi invitée au niveau de la coordination des femmes. Car depuis le décès de Feue Fatoumata Mactar Ndiaye, des noms sont avancés pour diriger la structure des femmes. Il y a d’abord la députée Awa Niang de Dalifort, Maïmouna Baldé Directrice du centre Guindi et responsable politique à Diamaguéne Sicap Mbao et Sophie Ndiaye Cissokho. Comme pour dire que les investitures pour les législatives de l’Apr resteront une équation difficile à résoudre.

Commentaires