Sénégal-Installation du bureau et des commissions du hcct: Tanor à l’écoute de Macky

 

Les membres du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) ont adopté lors d’une plénière tenue hier, jeudi 10 novembre, le règlement intérieur de cette nouvelle institution dirigée par Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste (Ps-majorité). C’est désormais au président de la République que revient la charge de valider par un décret présidentiel le texte avant l’élection du bureau et la création des commissions du Hcct. 

Réunis à Dakar en assemblée plénière hier, jeudi 10 novembre, les membres du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) ont adopté les textes du règlement intérieur de cette nouvelle institution dirigée par Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste (Ps-majorité). 

La séance tenue à huis clos était dirigée par le président Ousmane Tanor Dieng nouvellement nommé à la tête de cette institution créée par la loi constitutionnelle n°2016-10 portant révision de la Constitution adoptée lors du référendum tenu le 20 mars 2016. Interpellé à la sortie de cette rencontre de près de deux tours d’horloge, Cheikh Guéye, haut conseiller et maire de la commune de Dieuppeul-Derklé, tout en se félicitant du climat consensuel qui a prévalu lors de cette rencontre, a estimé que la balle est désormais dans le camp du président de la République. En effet, selon l’élu du département de Dakar, c’est au chef de l’État que revient la charge de valider par un décret présidentiel le texte avant l’élection du bureau dont la composition devrait s’établir comme suit : dix personnes soit six vice-présidents et quatre secrétaires élus, l’Assemblée plénière et des commissions. 

«Les hauts conseillers ont de façon consensuelle adopté le projet de règlement intérieur. Maintenant, il appartiendra au président du Haut conseil de faire le toilettage nécessaire et de soumettre le texte à l’approbation du chef de l’État en vue de la signature d’un décret qui fera de ce texte un outil qui déterminera le mode d’organisation et de fonctionnement du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct)», informe Cheikh Guèye. 

Abondant dans le même sens que son collègue, Me Ousmane Sèye, le coordonnateur de la commission ad hoc qui était chargée de recueillir des observations, remarques et amendements sur le texte validé par les hauts conseillers a déclaré que «C’est ce règlement intérieur qui détermine la composition et le fonctionnement du Hcct, conformément à la loi organique sur le Hcct sur le fonctionnement et l’organisation du Hcct. Pour que le Hcct puisse fonctionner, il faut que ce règlement intérieur soit approuvé par décret présidentiel signé par le président de la République». 

Poursuivant son propos, l’avocat politicien s’est toutefois refusé d’épiloguer sur la date de l’installation des différents organes du Hcct en indiquant que c’est au président d’agir de manière discrétionnaire pour approuver le règlement intérieur. «C’est seulement après l’approbation de ce texte qu’il y aura élection du bureau et  création des commissions». 

Commentaires