Sénégal-Contre-manifestation de l’Apr, le 7 avril: Hamady Dieng s’oppose à Yakham Mbaye

 

Le coordonnateur de la Rencontre des acteurs et mouvements pour l’émergence (Rampe) est foncièrement contre l’organisation d’une contre-manifestation de l’Alliance pour la République (Apr) pour barrer la route au mouvement “Y’en a marre“. En marge de la randonnée pédestre de l’émergence organisée par la Rampe, le samedi 1er avril, Hamady Dieng a fustigé l’attitude de ses camarades de parti, non sans inviter les autorités administratives à laisser ledit mouvement manifester, si toutes les conditions sont réunies. 

La décision de certains leaders de l’Alliance pour la République (Apr) d’organiser une contre-manifestation au même endroit, à la même heure et de surcroit le même jour que le rassemblement prévu par le mouvement “Y’en a marre“, ne fait pas l’unanimité au sein du parti au pouvoir. Le Coordonateur de la Rencontre des acteurs et mouvements pour l’émergence (Rampe), Hamady Dieng, n’approuve en effet pas l’idée émise par la Coordinatrice nationale de la Cojer, Thérèse Diouf Faye, ainsi que celle du Conseiller du président de la République, Yakha Mbaye. 

Accroché en marge de la randonnée pédestre de l’émergence, organisée par le Rampe, le samedi 1 avril dernier, M. Dieng estime qu’une telle attitude est non seulement «grave», mais aussi elle est «antirépublicaine, anti-citoyenne». A son avis, «il faut qu’on laisse les gens manifester s’ils respectent la loi». Plus acerbe dans sa critique, il trouve anormal qu’on refuse à certains leur droit de manifester, au moment où on l’accorde aux gens du pouvoir.

Dans le même sillage, le Directeur des constructions au ministère de l’Intérieur a lancé une invite aux autorités du pays, concernant les autorisations de manifestations. Il a ainsi lancé un appel pour «un peu de souplesse dans le cadre des manifestations des Sénégalais». Pour lui, il faut qu’elles acceptent de les encadrer afin de permettre aux citoyens d’exprimer leurs points de vue, quel que soit leur bord politique. Une manière, selon lui, de rapprocher les cœurs et d’éviter les frustrés. C’est pourquoi il dit être pour l’autorisation de toutes les manifestations, y compris celle du mouvement “Y’en a marre“, «du moment où il (le mouvement) respecte les décisions de l’administration», précise-t-il. Notamment, en termes d’itinéraire ou d’heure de regroupement. Dans la foulée, le responsable «apériste» de Ouakam a fait savoir qu’il s’opposait «à tout prétexte fallacieux» visant à refuser systématiquement toutes les manifestations des citoyens.   

Faisant allusion à l’arrêt et à la dispersion de la randonnée de l’émergence au niveau du Bloc des Madeleines, suite à une décision du préfet de Dakar, conformément à l’arrêté interdisant toute marche ou manifestation au niveau du Boulevard de la République. En effet, la randonnée qui a pris départ, vers 12h au niveau de la Porte du Millénaire, a été stoppée à l’entrée du Bloc des Madeleines par les forces de l’ordre, avant d’être dispersée. Une déclaration a été faite au niveau du terrain situé à coté de la corniche.

Commentaires