Ousseynou Faye, membre de «Benno Bokk Yakaar»: «La réélection de Macky Sall dépendra de son bilan et non des chefs religieux»

 

Membre de «Benno Bokk yakaar» (BBY) et allié de la première heure du chef de l’Etat, l’architecte Ousseynou Faye est monté, hier, au créneau, pour déplorer la stratégie que déroule actuellement Macky Sall en vue de la Présidentielle de 2019.  

«Le Président ne sort plus pour aller au contact des populations. Tout ce qu’il fait, c’est aller voir les marabouts et donner de l’argent. Ce n’est pas la meilleure stratégie, s’il veut être réélu en 2019. Je n’ai rien contre Touba et Tivaouane. Je suis musulman pratiquant. Je suis tidiane. Mais, ma profonde conviction est qu’aucune confrérie ne peut réélire le Président», assène M. Faye, dans un entretien.

Pour le leader du Mouvement pour la renaissance républicaine (M2R), «la réélection de Macky Sall dépendra uniquement de son bilan et non des chefs religieux». «Je lui rappelle le cas de Me Wade. L’ancien Président avait le soutien de beaucoup de chefs religieux, mais cela n’avait pas empêché sa chute. Et c’est lui-même qui avait fait mordre la poussière au chef du PDS. Seul un bilan positif pourra convaincre les Sénégalais. Je l’invite à continuer de travailler et de satisfaire les préoccupations des Sénégalais. Mais également de mettre fin aux injustices, notamment dans sa propre coalition. La coalition ne peut pas être réduite à 3 ou 4 personnes», souligne-t-il.

En ce qui concerne le dialogue politique, Ousseynou Faye déclare : «Le dialogue est consubstantiel à la démocratie. Mais, ce dialogue n’a pas de sens. Et le Président a lui-même dit qu’il n’est pas dos au mur. Il a été bien élu. Le pays marche. L’activité économique se porte bien. Le pays est stable. S’il veut dialoguer, il n’a qu’à dialoguer avec les membres de sa coalition. Tous les leaders de ‘Benno’ doivent être impliqués dans ce qui est en train de se faire».

M. Faye ne manque pas de dénoncer le cumul des nationalités. «Il ne faut pas s’arrêter au président de la République. Toute personne qui aspire à des responsabilités dans ce pays doit être exclusivement de nationalité sénégalaise. Il faut mettre fin au cumul des nationalités. Et dans le gouvernent actuel, il y a beaucoup de ministres qui ont une double nationalité».

Par ailleurs, le chef de file du M2R (Lors des Législatives, le parti a obtenu 15 000 voix) dit saluer «les efforts du maire de Rufisque». «Je l’encourage. Il fait des choses merveilleuses. Il vient de décrocher 200 millions pour la construction d‘une école des beaux arts à Rufisque avec la coopération nantaise. Ils ont choisi 3 sites dans le monde : Texas, Corée du Sud et Rufisque. Le Président doit encourager le maire de Rufisque qui abat un travail titanesque», indique Ousseynou Faye. 

Commentaires