Officialisation de sa candidature pour la présidentielle de 2019: Khalifa Sall prend date après... 2017

 

L’annonce de la candidature du maire de Dakar attendue samedi dernier, lors de la convention nationale du mouvement And dollel Khalifa, n’a pas finalement eu lieu. Khalifa Sall qui était absent à cette rencontre pour des raisons d’un voyage, selon ses partisans, ne se prononcera sur ce sujet qu’après les législatives de 2017.  

Le suspense continue autour de la candidature du maire de Dakar à la prochaine élection présidentielle. Pour cause, les fruits d’une annonce de la candidature de Khalifa Sall à la présidentielle de 2019, lors de la convention nationale du mouvement «And Dollel Khalifa» (Adk), le samedi 24 septembre dernier, n’ont pas donné la promesse des fleurs. Malgré les appels de plus en plus insistants de ses partisans, notamment lors de cette rencontre, à se déterminer par rapport à cette prochaine présidentielle, le maire de Dakar a tout simplement, une fois de plus, fait faux bond à ses inconditionnels. Bloqué au Maroc par un problème de disponibilité d’un vol de retour au bercail, Khalifa Sall a été l’un des grands absents à cette rencontre qui a enregistré la présence de plusieurs responsables d’Adk, venus des 45 départements du pays. Ces derniers, lors de leur prise de parole, comme pour faire encore monter la pression sur leur leader, ont tous entonné le même refrain devant Bamba Ndiaye, maire de Médina, responsable du Parti socialiste et représentant du secrétaire national à la vie politique dudit parti: «C’est le moment pour Khalifa Sall de déclarer sa candidature qui est plus qu’une demande sociale mais une obligation».    

Prenant la parole à la fin de la convention pour prononcer le mot de clôture, le maire de la commune de Médina a notamment invité ses camarades du mouvement Adk à s’armer de patience et au travail. Selon lui, la priorité, ce sont les élections législatives. À ce propos, il a indiqué que Khalifa Sall doit prendre sa responsabilité et constituer sa propre liste au niveau national pour gagner ces élections afin de mieux baliser le chemin de sa candidature. Invitant tout le monde au travail pour une large victoire de la liste de Khalifa Sall, Bamba Fall a indiqué précise que ce dernier n’annoncera pas sa candidature avant les législatives de 2017.  

«Khalifa n’annoncera pas sa candidature avant les législatures. Vous savez bien comment est ce régime. Toute personne qui déclare sa candidature maintenant serait poursuivie dès demain. Nous devons donc avoir comme première mission de participer et gagner les prochaines législatives parce qu’au-delà d’un groupe parlementaire, nous devons avoir une majorité parlementaire. Pour cela, Khalifa Sall doit prendre ses responsabilités et confectionner sa propre liste», a indiqué le maire Bamba Fall. 

Prenant la parole lors d’un point de presse à l’issue de cette manifestation, Babacar Diop, secrétaire politique de la dixième coordination socialiste de Grand Yoff et coordonnateur national du mouvement «And Dollel Khalifa» a conforté cette idée d’une liste de Khalifa Sall proposée par l’édile de la Médina. «Si nous voulons accéder sans difficulté majeure à la magistrature suprême, nous devons travailler forcément sur les élections législatives pour avoir la majorité à l’Assemblée nationale et à défaut, disposer d’un groupe parlementaire».
Par ailleurs, le coordonnateur national du mouvement «And Dolel Khalifa» a saisi l’occasion de cette rencontre pour apporter la réplique à ceux qui remettent en cause la popularité de Khalifa Sall au-delà des frontières de la capitale. «Ceux qui pensent que la popularité s’arrête seulement à Dakar se leurrent. Et, moi, je souhaiterais même qu’ils continuent à dormir sur leurs lauriers jusqu’en 2019. Leur réveil sera brutal. Khalifa Sall dépasse largement les frontières nationales, Khalifa Sall est un produit international», a souligné Babacar Diop tout en précisant également que «Khalifa Sall ne tournera jamais la page du Ps. Il est l’héritier légitime. Nous ne laisserons personne s’accaparer du Ps parce que nous sommes des dignes fils socialistes». 

Commentaires