Menacé de radiation: Ousmane Sonko peut compter sur les partis de Gauche

 

Suspendu et menacé de radiation pour avoir sorti des «cafards» du régime, Ousmane SONKO peut compter sur le soutien de certains partis politiques du gauche. Dans une déclaration rendue publique, Moom Sa Réew, PASTEF, RND, Taxaw Temm, Yoonu Askanwi et le Comité d’initiative: Citoyens pour l’Ethique et la Transparence, Demain la République indiquent être en phase avec l’inspecteur des impôts et domaines. «Seule la vérité est révolutionnaire, elle qui permet de partir du réel, pour le penser et le transformer dans la justice et la solidarité au nom de l’intérêt supérieur de la patrie, du peuple et de la République.

 

Bravo donc au compatriote Ousmane SONKO, qui a osé et su mettre à la portée de l’ensemble des citoyens sénégalais des vérités crues en matière de fiscalité et de finances publiques, longtemps confisquées par les seuls experts et autres professionnels des investigations », déclarent-t-ils. Saluant ce qu’ils considèrent comme un acte de bravoure du leader du parti Patriote du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF), ces formations politiques ajoutent. «Les vérités crues d’Ousmane SONKO ont semé l’effroi et la panique dans les rangs du pouvoir en place, qui se braque et met en action ses thuriféraires, en vue de créer la confusion et de brouiller les repères : Ousmane SONKO en vérité n’a fait qu’assumer l’éthique de la responsabilité citoyenne et, dans ce cadre, il n’a violé aucun principe de sa déontologie professionnelle, ni l’obligation de réserve, ni le secret de la confidentialité », se observent-ils. Se disant outrés par les attaques des tenants du pouvoir contre le patron de PASTEF, Madièyna MBODJ et ses camarades dénoncent. «Le régime du Président SALL ne se prive pas cependant de verser dans le terrorisme médiatique, ni dans un juridisme de mauvais aloi, jetant par-dessus bord le masque tant arboré devant les tribunes africaines et internationales chaque fois qu’il est question de lutter contre la corruption et la mal gouvernance », fustigent-t-ils. Pour ces gauchistes,  le pouvoir a d’autres préoccupations amême moment où «nos routes et nos ruelles sont un peu partout inondées et défoncées, les jeunes des villes et des campagnes restent de plus en plus inquiets quant aux perspectives d’emploi et à leur propre avenir, malgré le tintamarre des «Vacances citoyennes », chaque jour que Dieu fait, les travailleurs et les retraités tirent désespérément le diable par la queue. Il est donc arrivé le temps du réveil, de la lucidité et de la solidarité entre tous les vrais patriotes, tous les vrais démocrates ».

Ousmane SONKO est convoqué le 24 août prochain à 9h devant le Conseil de discipline logé à la Direction générale du Ministère de la Fonction publique au Point E Dakar.

 

Commentaires