Madické Niang sur l’affaire Karim Wade: «J’ai été interpellé, je ne répondrai pas, parce que j’ai été son avocat»

 

Etant ministre de la Justice, Madické Niang a fait bien des concessions. Aux députés de la majorité présidentielle qui l’ont interpellé sur l’affaire Karim Wade, l’avocat a préféré garder le silence, rappelant son passage à la tête du ministère de la Justice.

«J’ai été interpellé sur l’affaire Karim Wade, je ne répondrai pas, parce que j’ai été son avocat. Et en tant qu’avocat, je n’ai pas le droit de parler des affaires que j’ai eu à  traiter», a-t-il répondu aux parlementaires. Lors du vote du budget du ministère de la Justice, le groupe Liberté et Démocratie s’est interrogé sur le retour de Karim Wade au Sénégal. Abdou Mbow, 3e vice-président de l’Assemblée nationale a renvoyé ses collègues de l’opposition à Madické Niang, qui était, selon lui, au cœur des négociations de la libération du fils de l’ancien président.  

«Je n’ai jamais entravé l’action de la justice quand j’étais Garde des sceaux. Je le dis devant ces magistrats. Je suis fier d’avoir été le ministre de la Justice qui a eu à refuser de poursuivre Macky Sall, en disant au Procureur de prendre la décision qu’il juge opportune et il a fini par classer sans suite. Je suis fier d’être le ministre de la Justice qui a permis à Idrissa Seck de bénéficier d’un non lieu», a déclaré Madické Niang devant l’Assemblée. Avant d’interpeller directement Ismaïla Madior Fall. « M. le ministre, c’est sur ce terrain que je vous attends. On doit se rappeler que la justice est un attribut de Dieu. J’ai eu beaucoup de peine en vous écoutant parler de jugement dans le cadre de l’affaire Khalifa Sall », dit-il.

Commentaires