Lancement du mouvement horizon 2019: Abdoulaye Daouda Diallo «réélit» Macky dans le désordre

 

 

Le ministre des infrastructures, du développement, non moins coordonnateur de l’Alliance pour la République (Apr) dans le département de Podor, Abdoulaye Daouda Diallo a fait, le dimanche 3 décembre, une forte mobilisation pour lancer le mouvement Horizon 2019, dans sa localité. Toutefois, la grande manifestation a été écourtée dans la confusion la plus totale, avec des responsables qui ne parvenaient pas à prononcer leur discours, à cause d’un désordre indescriptible.

Un manquement que le ministre a pourtant minimisé. La scène était indescriptible hier, dimanche 3 décembre, dans le département de Podor, plus précisément dans la commune de Méry. Des jeunes surexcités, impossibles de les faire revenir à la raison. Des pancartes qui servaient d’armes pour se bagarrer. Des griots, chanteurs et animateurs, qui n’arrêtent pas leur animation, en dépit des injonctions et demandes du micro central. Une estrade envahie par des militants et autres responsables déterminés à se faire entendre. Tel était le décor lors du lancement du mouvement Horizon 2019, initié par le ministre des Infrastructures, non moins coordonnateur départemental de l’Alliance pour la République (Apr) de Podor, Abdoulaye Daouda Diallo.
 
En effet, les différents orateurs n’ont même pas pu tenir leur discours. Même l’initiateur de cette grande mobilisation s’est résigné tout simplement à dire «merci pour la mobilisation». Pis, la manifestation a été écourtée pour manque de sécurité à cause des empoignades entre militants de responsables politiques différents qui avaient fini de transformer l’enceinte de la rencontre en ring.

Pourtant, la rencontre était prometteuse, avant l’arrivée du ministre, vers 17h55. Le terrain de la commune de Méry, qui servait de lieu pour abriter la manifestation avait refusé du monde. En provenance des 4 arrondissements, des 22 communes que compte le département de Podor, les militants et autres sympathisants ont sonné la grande mobilisation.
 
Habillés en blanc, tous étaient vêtus à l’effigie de leur responsable politique. Pancartes, banderoles, affiches et danses meublaient le décor. L’ambiance ressemblait à celle d’un meeting en pleine campagne électorale où les militants et sympathisants se rivalisaient de visibilité. Députés, Directeurs généraux, maires du département, bref, la quasi-totalité a répondu présents à la grande mobilisation du parti présidentielle dans le Fouta. C’est vers 17h55mn que le ministre Abdoulaye Daouda Diallo, accompagné d’une forte délégation composée entre autres du ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye, du Directeur de l’école du parti, Maël Thiam, du Directeur général de l’Apix, non moins maire de Aéré Lao, Mountaga Sy, du maire de la commune de Méry, Abou Bacary Sow, etc., est arrivé sur les lieux dans l’hystérie la plus totale. Hélas, en l’absence des forces de l’ordre, empirée par la présence désordonnée des gros bras, la manifestation s’est terminée en queue de poisson, car, il était impossible de tenir un discours dans ce désordre.
 
Toutefois, le ministre Abdoulaye Daouda Diallo à tant soit peu minimisé l’incident, qui a failli tourner au vinaigre. Pour lui, dans une aussi grande manifestation, l’importance est d’assurer la sécurité des personnes qui ont effectué le déplacement. Ne déplorant aucun blessé lors de la rencontre, il s’est satisfait de la bonne tenue de la rencontre. Expliquant le désordre noté, il a fait savoir que les militants étaient pressés de voir leurs responsables politiques. Ce qui expliquerait leur forte volonté de monter sur le podium, créant ainsi une confusion totale qui a obligé les organisateurs à mettre un terme au meeting.
 
LANCEMENT DU SLOGAN PODOR HORIZON 2019 DANS LE DEPARTEMENT : Abdoulaye Daouda Diallo se félicite de «l’unité et de la mobilisation»
 
Le ministre des Infrastructures, Abdoulaye Daouda Diallo s’est félicité de la forte mobilisation et de l’unité des responsables et militants dans la localité. Jugeant insuffisants les 74% obtenus lors des législatives dernières, l’ancien ministre de l’Intérieur a fait cas de la nécessité de la massification du parti présidentiel dans le département, non sans annoncer le ralliement d’Amadou Kane Diallo, responsable politique du Parti démocratique sénégalais (Pds) à Ndioum.
 
«Nous venons, ce soir (hier, ndlr), de vivre des moments exceptionnels en terme d’unité et de mobilisation dans le département de Podor», dixit le ministre des Infrastructures, non moins coordonnateur de l’Alliance pour la République (Apr) à Podor, Abdoulaye Daouda Diallo. En effet, au terme du meeting organisé dans la commune de Méry hier, dimanche 3 décembre, dans le cadre du lancement du slogan “Podor Horizon 2019“, destiné à faire réélire le chef de l’Etat Macky Sall, dès le premier tour à la présidentielle de 2019, le maire de la commune de Bokky Dialloubi a exprimé toute sa satisfaction pour la forte mobilisation des responsables et militants du département, mais surtout pour l’unité notée. De l’avis du ministre, cette mobilisation «jamais vue dans les anales de la vie politique du Fouta prouve à suffisance que le département de Podor a encore des ressources sur lesquelles le président Macky Sall peut compter». D’ailleurs, il estime que le slogan choisi, notamment “Podor Horizon 2019“ est «fédérateur» et marque ainsi le démarrage des activités pour la victoire au soir de la présidentielle de 2019.
 
Abondant dans le même sens, le ministre d’Etat, Directeur des Structures de l’Apr, Mbaye Ndiaye a estimé que le seul slogan qui vaille c’est la réélection du président Macky Sall dès le premier tour en 2019. Sur ce fait, il trouve que tous les militants et responsables doivent se tenir la main. Donc, pour lui, «la démonstration de force, réalisée dans l’unité, comme nous l’avons constaté à Podor, est un exemple». Il n’a pas manqué de tacler toute l’opposition qu’il considère comme “Samba Sétané“. Pour lui, il y a lieu d’éviter “Samba Sétané», «celui là qui a échoué dans le passé, qui échoue aujourd’hui et qui n’a aucune perspective pour le Sénégal». Donc, il pense qu’à l’image de Podor, qui selon lui a évité “Samba Sétané“, les 65% obtenus lors de la présidentielle de 2012 seront largement dépassés.  
 
Revenant sur l’objet de la rencontre qui a enregistré la présence des 22 communes que compte le département, Abdoulaye Daouda Diallo a expliqué que l’idée était de lancer la campagne pour la réélection du Président de l’Apr. Pour lui, le département de Podor va servir de «cobaye» pour les autres départements de la région, mais aussi de tout le Sénégal. Il a en outre promis la poursuite des activités jusqu’au soir du premier tour, jour de réélection du président Macky Sall.
 
Amadou Kane Diallo transhume vers l’APR

 
Dans la foulée, l’ancien ministre de l’Intérieur a fait une révélation de taille, lors de son face à face avec les journalistes. En effet, Abdoulaye Daouda Diallo a révélé une «grosse prise» du camp présidentielle dans la commune de Ndioum. Ainsi, dans le cadre de la massification du parti dans le Fouta, le ministre a annoncé le ralliement du responsable politique du Parti démocratique sénégalais (Pds) à Ndioum, Amadou Kane Diallo. Pour lui, le score obtenu lors des législatives dernières, à savoir les 74% dans le département, est insuffisant. Donc, il a indiqué que dans les prochains jours, une grande manifestation sera organisée dans la commune de Ndioum pour accueillir le nouveau venu.

Commentaires