"Incapable de réunir 65 000 signatures, Bamba Dièye veut aller en prison", selon Nourou Niang

Par Ibrahima Dia

Aprés les propos tenus contre deux magistrats,  du député Cheikh Bamba Dieye , le responsable de l'Apr, Nourou Niang était face à la presse ce samedi 04 aout 2018 à Grand Yoff. Il a fustigé les accusations du leader du FSD/bj et invite les sénégalais à ne pas tomber dans son piège  c'est à dire lui offrir l'opportunité d’éviter le parrainage.

"A malin, malin et demi ", ironise Nourou Niang responsable politique à Grand Yoff à l'entame de son propos liminaire face à la presse, le samedi 04 août 2018 à Dakar. Poursuivant ses propos il affirme que : "le député Cheikh Bamba Dièye est sûr et certain qu'il n'est pas en mesure de réunir  les 65000 signatures indispensables à sa candidature alors il cherche à aller en prison pour échapper à cet exercice normal de la démocratie". Pour lui quand on ne peut pas gagner une rue à Saint-Louis, se déclarer candidat à la présidentielle ressemble plus à de la comédie. M. Niang soutient que les sénégalais ne sont pas dupes, car cet "insulteur" a tout obtenu dans la faculté, il n'est l'ombre que de lui-même. Nourou Niang fait savoir  qu'il hérité d'un parti crée par son père, qu'il a été maire de Saint-Louis par le truchement de Benno et député en 2018 par laliste  takhawou Sénégal de Khalifa Sall. Ses militants l’accusent d'opérer une gestion patrimoniale du militant car lorsqu'il était ministre , il a fait bénéficier à ses parents les avantages de cette station ministérielle ajoute-t-il Il est récidiviste chaque fois qu'il veut se faire une publicité, il se fait remarquer de la plus  mauvaise manière par exemple en s'attachant comme un esclave dans les grilles de l'assemblée nationale en 2011.Le responsable conseille au leader saint-louisien  de laisser ces honnêtes citoyens qui font leur boulot correctement et de s'organiser pour préparer la présidentielle de 2019. Récemment j'avais averti les sénégalais sur de possibles candidatures farfelues et voilà une parfaite illustration en la personne de cheikh Bamba Dièye qui a sa place au Grand théâtre ou à Sorano", a-t-il ironisé.

 

Commentaires