Génération Y-Boubacar Camara Président: «La jeunesse sénégalaise doit prendre des responsabilités et doit être assistée»

 

Par Sokhna Oumou SECK

La boite à outils du mouvement génération Y a organisé un panel à Grand Yoff ce samedi 20 janvier 2018. Sous la présence du président de la dite structure ancien directeur des douanes, du maire de la commune et des habitants du quartier. Ils ont planché sur les questions de la jeunesse aujourd'hui:

«La jeunesse sénégalaise doit prendre ses responsabilités et doit être assistée car étant un acteur incontournable dans le processus du développement de notre pays» a déclaré le président du mouvement Y. Selon l'ancien directeur des douanes sénégalaises. L'objectif de ce mouvement a pour but d'orienter les jeunes vers le meilleur pour un choix pertinent de leur carrière. C'est dans cet esprit que le mouvement Y s’est engagé dans les différentes compétitions pour la promotion des talents et génies au Sénégal et en Afrique. Face à la  situation spécifique du quartier, M Camara a invité tout le monde développe une pédagogie adéquate aux réalités locales. Chacun de nous doit dans la solidarité de sa conscience et la responsabilité incarner l’exemplarité à tout instant et surtout n'attendre de  personne pour accomplir sa mission.

Pour sa part,  M. Ibou Koné du mouvement de développement social (MDS) a salué  l'organisation de ce panel qui vise à faire de sorte que chaque personne prenne conscience de sa raison d'agir aux solutions les plus près de l'endroit où les problèmes se posent avec les personnes et les collectivités directement impactées par ces problèmes. Il précise que ce panel aura le mérite: "d'organiser les échanges d’expérience en matière de création d'emploi, la participation à la promotion de l'éducation, de la paix citoyenne et du développement durable.

Rappelons que les deux structures MDS et GENERATION Y, se sont liguées en premier lieu dans le cadre d' un projet pour l'éducation des jeunes de Grand Yoff qui a pour but de renforcer la stabilité des étudiants de la localité et de les aider à être dans des conditions favorables pour espérer un avenir meilleur. Ils précisent qu'ils ne sont pas des mouvements politiques mais que leur but consiste à développer le quartier et s'ouvrir aux régions et aussi dans la diaspora. 

Le sociologue Djiby Diakhaté  soutient: "nous avons constaté que les jeunes font face aujourd'hui à beaucoup de défis surtout sur les plans politiques, éducatifs etc... A Grand Yoff comme ailleurs c'est-à dire dans beaucoup de localités du Sénégal, le chômage des jeunes est une réalité et  l'espace éducatif est troublé  partout et la formation fait défaut chez beaucoup de jeunes, il va falloir examiner ces problèmes", conseille t-il. 

Commentaires