Condamnation de Khalifa Sall: "J’ai mal et j’ai peur pour mon pays" selon Me Madické Niang

Madické Niang a mal. Et il a tenu à le dire. Selon lui, c’est quelque chose de douloureux, parce que les choses ne se sont pas passées de la manière la plus exacte.

«Toutes les personnes qui ont été emprisonnées ont manifesté leur désir de vouloir succéder au président de la République Macky Sall. Khalifa Sall a été traduit devant la justice dès qu’il a manifesté son désir de se présenter à la présidentielle de 2019», assure-t-il. Pour la justice, Me Madické Niang a rappelé les propos du président de l’Ums Souleymane Téliko et Ibrahima Dème qui ont reconnu en tant que magistrats, que la justice a toujours été utilisée, instrumentalisée pour régler des problèmes politiques. «Et si tout le monde critique cette justice et ne croit plus en elle, chacun se fera justice soi-même, prévient-il. Me Madické Niang d’embrayer : «J’ai mal en tant que député, parce que je suis venu en tant que président du groupe parlementaire pour soutenir un collègue député, d’autant plus que nous avons toujours dit que la mainlevée de son immunité parlementaire s’est faite de manière irrégulière. On n’a vu nulle part dans le monde maintenir quelqu’un en détention et rechercher la mainlevée de son immunité. J’ai mal parce qu’il a été condamné. Aujourd’hui aussi, j’ai mal en tant qu’acteur judiciaire, parce qu’avec les nombreuses exceptions de nullité qui sont développées par les avocats de la défense, j’avais espoir que le juge allait annuler la procédure», a indiqué Me Niang. 
Avant d’exprimer ses craintes : «nous avons peur, nous avons peur, parce que c’est la justice sénégalaise qui est encore discréditée. Parce que tous les Sénégalais où la majeure partie des Sénégalais penseront que Khalifa Sall a été condamné parce qu’il voulait être candidat à la présidentielle. C’est quelque chose de très grave dans une démocratie et j’espère qu’on va pouvoir entendre raison et qu’en appel, la vérité pourra triompher, c’est-à-dire on pourra annuler la procédure et libérer Khalifa Sall», avait-il indiqué. 

Jotaay.net

Commentaires