Comment Idrissa Seck a dynamité le processus pour les retrouvailles de la famille libérale

Serigne Mbacké Ndiaye a révélé hier que Me Abdoulaye Wade himself avait écrit une lettre à Macky Sall dans laquelle, il plaidait les retrouvailles de la familles libéral.

Dans sa parution de ce jeudi, Liberation est revenu en profondeur en dévoilant le contenu de ladite missive. Dans ses colonnes, le canard rapporte les passages où Wade demandait à son successeur de “reprendre certains de mes ministres qui sont valables”.

L’ancien président lui faisait croire aussi que lui (Macky), Pape Diop et Idrissa Seck doivent “revenir dans la grande famille libérale pour un candidat unique à la prochaine présidentielle”.

Des tractations avaient ainsi été menées. Et Macky en personne, après avoir reçu la lettre des mains de Cheikh Amar, avait déclaré, selon Liberation:”j’ai pris acte de la lettre mais je ne peux arrêter la procédure. Si la justice décide que Karim est blanc et le libère, il sera libre. S’il est condamné, on verra mais je ne peux pas arrêter la procédure”.

Idrissa Seck en ce qui le concerne avait pris acte en ces termes : “baay Wakhna. Sou baay wakhé dieuf rek” (le père a parlé et quant le père parle, il faut s’exécuter). Le président du Conseil départemental de Thiès avait par la suite demandé à Serigne Mbacké Ndiaye de rencontrer Pape Diop et lui, il fera de même pour Macky Sall.

Mais, contre toute attente et au moment où l’on si attendait le moins et alors que la procédure était en bonne voie, Idy a dynamité tout avec une sortie fracassante contre le régime de Macky Sall depuis les champs de son ami Moustapha Nawel.

Actusen.com

Commentaires