Adama Diallo, président du Conseil Département de Gossas: «Des personnes malintentionnées créer des problèmes entre le PM et moi»

 

"Je suis dans le Mouvement pour la démocratie et les libertés (Model) du président Ibrahima Sall. J'y occupe le poste de chargé des élections. Depuis l'élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), jusqu'à présent, des personnes malintentionnées essayent de se positionner pour créer des problèmes entre le Premier ministre et moi. Or, il n'y a aucun nuage entre nous.

Lors de sa rentrée politique, au mois d'octobre dernier, il a annoncé des infrastructures routières et promis d'accompagner les jeunes en leur trouvant des emplois. C'est en bonne place dans le plan de développement local départemental. Nous sommes conscients que l'État est notre premier partenaire au développement. Nous félicitons et encourageons le Premier ministre. Il ne peut pas y avoir de nuage entre nous. Depuis que nous avons été installés, il nous a toujours soutenu. Ce qui s'est passé lors de l'élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales est très simple. 'Benno bokk yakaar' avait un candidat, mais mon  premier Vice-président avait des ambitions. Et mon devoir était de le soutenir, comme il l'a toujours fait pour moi. Et en ce moment, le Premier ministre n'était même pas acteur politique dans le département de Gossas. Maintenant, nous saluons tous sa rentrée politique. Parce que c'est la seule personne qui peut servir de trait d'union entre tous les membres de 'Benno bokk yakaar' à Gossas. Nous ferons tout pour aller en rangs serrés et unis aux élections législatives.

Il nous faudra juste discuter. Les encagoulés qui essayent de nous mettre en mal doivent cesser leurs agissements. Ils perdent leur temps. Le Premier ministre n'est pas mon adversaire ni mon ennemi politique. C'est un frère pour qui j'ai beaucoup d'égard". 

Commentaires