Rihanna: Son oncle arrêté pour avoir vendu des contre­façons de sa ligne de chaus­sures

 

Rihanna a récem­ment décou­vert que des contre­façons de ses chaus­sures créées pour Puma circu­laient à la Barbade. Et le malfai­teur n’est autre que son oncle.

La famille, il n’y a que ça de vrai. Certains peuvent encore le dire, quand d’autres peuvent désor­mais s’en passer. Rihanna, à qui tout sourit, cartonne autant dans la musique que dans ses colla­bo­ra­tions mode. Et appa­rem­ment, certains membres – un peu jaloux ? – de sa famille ne comp­taient pas passer à côté de son succès.

Mini­­keums : France 4 dévoile les marion­­nettes de Louane et Rihanna

L’ex de Chris Brown a créé il y a quelques temps sa propre marque FENTY qu’elle asso­cie depuis à de grandes enseignes, dont Puma pour qui elle a créé deux modèles de chaus­sures. Et visi­ble­ment, ils plaisent. C’est pourquoi un Barba­dien peu scru­pu­leux a eu l’idée de fabriquer des contre­façons de ces souliers pour les commer­cia­li­ser sur l’île. Manque de bol : Rihanna, qui a récem­ment fait escale à la Barbade, s’est rendue compte de la super­che­rie.

Après avoir repéré les fausses fabri­ca­tions aux pieds des habi­tants, l’in­ter­prète de Diamond en a averti sa marque qui a depuis mené l’enquête. Et cette dernière a été plus que fruc­tueuse.

Non seule­ment la police a mis la main sur le malfrat, mais elle a aussi décou­vert qu’il s’agis­sait de Leroy Fitz­ge­rald Brath­waite, qui n’est autre que… l’oncle de la star, comme l’a révélé Carib­bean 360! Après avoir plaidé non coupable et payé sa caution, l’homme a pu, en atten­dant d’être jugé, retrou­ver sa liberté. En revanche, il y a fort à parier qu’a­vec sa nièce Rihanna, ce ne soit plus vrai­ment le pied.

Commentaires